L'air respirait comme un animal


RÉSUMÉ

De la lutte entre le corps et l’esprit naît chez Constance Chlore une sensualité ne reniant rien de sa source : l’animal dans l’homme et pourquoi pas le végétal. Le langage, c’est-à-dire le désir de dire, s’impose à la poète dont la vitalité pulse à chaque détour de phrase. Le poème est un tigre bondissant que les mots tentent de dompter.



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Ceux qui ont été mis à nu
charment les flammes
nées des vases brisés.


Spéléologie du charnel et du désir, émergence de la glaise de l’intimité où les corps s’ébrouent, ce recueil de Constance Chlore saisit comme autant de signes les traces immémoriales de l’animalité la plus archaïque et les transfigure en sons, en phonèmes, en poèmes. Au verbe, la poétesse lui insuffle, dans L’air respirait comme un animalun rythme élémentaire, naturel et sensuel au départ de la thématique de l’animalité, à laquelle se joint celle de la « lutte entre le corps et l’esprit ».

Les poèmes de Constance Chlore déploient une véritable ode aux sens, au corps,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:recueil corps - "L'air respirait comme un animal"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Désincarcération

Tu veux désincarcérer la bête de toi, tu as des bouches à nourrir, et combien de…

Autour de B.

Christine GUINARD , Autour de B. , avec des photographies de France Dubois, Unicité, 2021,…

Battre l’immense

Sur les soixante poèmes qui composent le nouveau recueil de Béatrice Libert, trente-six…