La vraie vie


RÉSUMÉ

Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs.

Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

 

ÉCOUTER UN EXTRAIT : 


PRIX
  Prix Rossel, 2018

À PROPOS DE L'AUTEUR
Adeline Dieudonné
Auteur de La vraie vie
Adeline Dieudonné est née en 1982, elle vit à Bruxelles. Sa nouvelle, Amarula, remporte en 2017 le Grand Prix du Concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles organisé sur le thème « Pousse- café ». La même année, elle écrit et interprète, seule en scène Bonobo Moussaka. En 2018, elle publie un premier roman, La Vraie Vie, qui se voit attribué de nombreuses récompenses dont le prix du roman Fnac, le prix Renaudot des lycéens, le prix Victor Rossel. En 2021, Kerozene parrait chez l'Iconoclaste.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Karoo

L’Iconoclaste frappe un grand coup pour cette rentrée littéraire. La Vraie Vie, premier roman d’Adeline Dieudonné, est une pépite qui mélange l’humour, la poésie, la cruauté et la sensibilité. Un conte moderne qui prend aux tripes.

La Vraie Vie aborde des thématiques brûlantes d’actualité comme la place de la femme dans sa propre famille, le symbole du père ou encore la sexualité d’une jeune adolescente. Le tout avec le regard d’une pré-ado aussi pugnace qu’intelligente.


Le Carnet et les Instants

« À la maison, il y avait quatre chambres. La mienne, celle de mon petit frère Gilles, celle de mes parents, et celle des cadavres. » Papa tire du gros gibier, dès qu’il peut. Ici et jusqu’en Himalaya. Cette « chambre des cadavres« , c’est celle où il dispose ses trophées. Il y a des têtes de sanglier, d’antilopes, de zèbres, même un lion entier. Et une hyène dans un coin. Prédateur, papa l’est aussi envers maman, bien sûr, et maman esquive la violence conjugale en se faisant la plus transparente, la plus molle possible, encaissant juste les coups. La narratrice et son petit frère Gilles vivent une relation fusionnelle. À l’aube de la puberté, ils dorment encore ensemble, se partagent tous leurs secrets et réenchantent…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La vraie vie"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Les dix-sept valises

Alicia Zitouni est ce genre de femme qui a tout pour aller mal. D’origine marocaine, elle…

Zanzara

Journaliste web au Soir , Frédéric – Fred – Peeters, 28 ans, est de ces types qui ont besoin de sensations fortes pour se sentir…

Les sept visages de l'eau

" Je sens ses bras autour de ma taille. Il me serre si fort. Je n'ose ouvrir les yeux. La chaleur de sa langue sur la mienne, que c'est doux, que c'est bon. Je profite de ce baiser qui n'en finit pas, de ses mains qui crient tendresse, de ses jambes qui disent caresses, de ce corps qui surgit de l'arbre en chantant l'Amour !". Les sept visages de l'eau, un mariage d'amour et de haine où le passé imprègne le présent et détermine l'amour. FranMi nous emmène à travers une recherche d'identité, d'un rôle social dans une communauté villageoise qui, à l'instar de Saint-Léger, son village d'adoption, présente plein de contradictions. Comment vivre, comment demeurer dans un environnement où les traditions et habitudes anciennes se frottent à la consommation et la vitesse…