La rapporteuse Suivi de Le bruit des rêves


RÉSUMÉ

Le bruit des rêves – Un voyage étrange dans les méandres obscurs d’une mémoire à demi-éveillée sur le souvenir du père.

La rapporteuse – La rapporteuse laisse parler sa mémoire. Lui reviennent des lieux, des moments et des phrases, une façon juvénile et ironique d’avoir aimé. Ses souvenirs, en clair-obscur, prennent la forme d’obsessions…


À PROPOS DE L'AUTEUR
Pascale Tison
Auteur de La rapporteuse Suivi de Le bruit des rêves
Après une licence en Philologie Romane à l'université de Liège et un DEA en Lettres Modernes à l'université de Paris 7, Pascale Tison a écrit, pour des revues, des articles ayant trait à l'art et à la culture. Ces textes ont paru notamment dans Ballet International, Les saisons de la Danse, Nouvelles de danse, Le magazine littéraire, Le journal des poètes... Elle a travaillé comme comédienne pour Jacques Doillon et Marion Hänsel. Ecrivain, elle a bénéficié de plusieurs bourses et d'aides à la création. Sa première pièce de théâtre, La rapporteuse, a reçu le prix Promotion-Théâtre en 1988. Le texte, publié chez Lansman, a été créé dans une mise en scène de l'auteur en 1992. Des représentations en ont été données en Belgique et en France. Sa seconde pièce, La chute des âmes, publiée chez Lansman, a été créée au Festival de Stavelot. Elle a reçu le prix Plisnier en 1996. Elle a publié son premier roman, Le velours de Prague en 1996 aux éditions Les Eperonniers. Pascale Tison travaille à la RTBF où elle est productrice de l'émission Parole Donnée sur Musique Trois, depuis 1995.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La rapporteuse Suivi de Le bruit des rêves"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La Gioconda

Ce texte fort est un chant d'amour : on y ressent une grande sincérité, une passion parfois violente, on y découvre l'amour fou,…

Bruxelles, printemps noir suivi de Scandaleuses suivi de 1953

Conçues à des moments et dans des contextes bien différents, les trois pièces ici rassemblées témoignent du parcours théâtral de Jean-Marie Piemme, de son évolution et de la diversité de son travail. Créée par Philippe Sireuil au Théâtre des Martyrs, Bruxelles, printemps noir prend pour thème les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016. Jean-Marie Piemme avait conçu une fiction sur le thème des attentats avant que n’aient lieu ceux de Bruxelles et il a réécrit son texte en tenant compte de cette nouvelle réalité traumatique et des multiples réactions qu’elle a engendrées. Scandaleuses (1994), sa cinquième pièce, gravite autour du personnage d’Anna, actrice passionnée d’elle-même autant que de son art, qui vit au rythme de ses caprices, mais aussi de son profond désir d’absolu. Jean-Marie Piemme entraîne ici le spectateur dans une méditation sur la théâtralité inhérente à toute existence humaine. Dans 1953, écrite quatre ans plus tard, la réflexion sur le théâtre passe à l’arrière-plan, au profit d’une interrogation sur l’histoire de l’après-guerre en Belgique et sur la complexité des « chemins…

Notes prises d'une lucarne suivi de Petit théâtre aux chandelles

Préface de Robert Frickx À propos du livre Les Notes prises d'une lucarne sont le produit d'un exercice quotidien qu'Hellens s'est imposé durant l'année 1917. On retrouve, dans ces textes en prose, d'une admirable sobriété, le reflet de la mutation que, sous l'influence de la lumière du Midi et des peintres qu'il fréquente alors (Matisse, Archipenko, Modigliani, André Lhote), l'art du poète subit après 1915. Quant au Petit théâtre aux chandelles , composé vers la même époque, il dénote un art très sûr de la scène, qui se concrétise notamment dans un mélange subtil d'érotisme, de légèreté et de cruauté. Mariant le badinage au cynisme, le théâtre d'Hellens fait penser tantôt à Marivaux, tantôt à Musset, mais il s'écarte de ce modèles dans certaines pièces qui, tel Massacrons les innocents, annonce l'univers baroque de…