La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d'Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandre et ailleurs


RÉSUMÉ

D’un père flamand et d’une mère wallonne, Charles Théodore Henri De Coster est né le 27 août 1827 à Munich.

En 1858, il publie les Légendes flamandes, contes médiévaux où, dans un français émaillé d’archaïsmes, souple et savoureux, se succèdent beuveries, fantastique et dévotions. En 1861, ce sont les Contes brabançons, platement réalistes et sans rien de la puissance d’évocation des Légendes.

Mais l’oeuvre dont il espère succès et argent, c’est la Légende d’Ulenspiegel.

De Coster n’a pas créé le personnage d’Ulenspiegel ; à la fin du XVe siècle, en Allemagne, un anonyme avait réuni les farces dirigées contre les prêtres, les nobles, les bourgeois et les femmes. Les reprenant à son tour, les étoffant et les replaçant dans le contexte de la Flandre espagnole du XVIe siècle, Charles De Coster fait du joyeux luron le héros d’une épopée de la liberté et de la tolérance.

OEuvre tragique, baignée de sang, de douleurs et de larmes, la Légende d’Ulenspiegel n’en est pas moins une oeuvre joyeuse, semée de farces, de délectables ripailles et d’aventures fantastiques, dont la langue, jusqu’en ses maniérismes flamands et médiévaux, est intelligible et savoureuse.

Parue fin 1867 à Paris et à Bruxelles, la Légende ne connaîtra pas le succès. C’est un échec cuisant pour Charles De Coster, et l’on a du mal à comprendre – tant sa renommée est universelle aujourd’hui – les réticences scandalisées de ses contemporains en général et des critiques en particulier.


AFFICHEZ LES AUTRES ÉDITIONS

À PROPOS DE L'AUTEUR
Charles De Coster
Auteur de La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d'Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandre et ailleurs
Fils d’un père flamand et d’une mère wallonne, De Coster est né à Munich. Ses Légendes flamandes (1858) préludaient à son chef-d’œuvre, La Légende d’Ulenspiegel (1867). Cette œuvre unique chante la résistance des Pays-Bas à l’oppression espagnole au XVIe siècle, en transfigurant le héros truculent des traditions flamande et germanique. À la fois épopée, fabliau, poème, roman allégorique, le texte sait marier les tons tragique et burlesque, grâce à une langue travaillée, empruntant ses principaux ressorts stylistiques à l’archaïsme. Œuvre inclassable, elle est devenue classique. Traduite maintes fois, elle a inspiré des continuateurs en plusieurs langues et suscité nombre d’adaptations musicales, théâtrales, radiophoniques, cinématographiques et paralittéraires, mais reste oubliée dans l’histoire de la littérature de langue française.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d'Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandre et ailleurs"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

L’hystérique

Roman écrit en 1885, inspiré d’un cas réel, celui de Louise Lateau, célèbre stigmatisée…

Au Paradis, rien ne va plus !

Un chevreuil traverse la route et tout bascule.Iris, ni sainte, ni…

La fille sur le banc

Sans doute est-ce une caractéristique majeure et heureuse du roman…