Journal d’Hirondelle


RÉSUMÉ
A la suite d'un chagrin d'amour, un coursier de 30 ans devient insensible. Il trouve un nouveau travail plus conforme à son état : tueur à gages. Pas d'états d'âme à s'acquitter d'un crime parfait. Jusqu'au jour où il exécute un ministre et toute sa famille. Dans la serviette du ministre, il trouve le journal intime de sa fille. Il décide de le lire...

À PROPOS DE L'AUTEUR
Amélie Nothomb
Auteur de Journal d’Hirondelle
Comme on dit communément : faut-il encore présenter Amélie Nothomb ? Romancière plébiscitée par un vaste public qui va du plus jeune âge à ces âges dont Hellens estimaient qu’ils n’étaient grands que de réputation, elle est l’une des plumes de langue française les plus traduites dans le monde. Voilà un quart de siècle qu’elle alimente avec une régularité de métronome une oeuvre dont l’originalité autant que la cohérence sont indéniables. Le plus étrange est qu’elle l’édifie imperturbablement, indifférente aux recettes habituelles, en parfaite  symbiose avec une audience dont la fidélité est à toute épreuve. Il y a plusieurs veines dans la « manière Nothomb » : un fil autobiographique où il est difficile de démêler fiction et réalité ; un fil satirique à la férocité subtilement tempérée ; un fil fantasmatique aussi, qui la situe dans le sillage d’un surréalisme « à la belge » dont elle est l’une des représentantes les plus populaires. On pourrait, évidemment, à son propos,  aligner des chiffres, ceux de ses tirages en langue originale et en traductions, qui sont exorbitants, insister sur sa présence intercontinentale (être née à Kobé la prédestinait bien sûr à un rayonnement sans frontière), admettre qu’elle a parfaitement résolu les défis médiatiques d’aujourd’hui en se créant un personnage aussi aisément reconnaissable qu’un schtroumpf ou un marsupilami. Mais ce serait négliger le noyau dur d’un engagement artistique authentique qui la rend digne de celui auquel elle pourrait succéder, qu’elle a au demeurant connu, qu’elle a d’ailleurs situé dans l’un de ses livres, et avec qui elle partage, sans son expertise bien sûr, une réelle familiarité avec la Chine.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Journal d’Hirondelle"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La petite école sainte rouge

Tableaux, craies, mégots de craie, odeur de souliers sous les tables, méduses, fatigué, besoin…

Les Gueux de mer

Introduction de Raymond Trousson Préface de Henri Moke À propos du livre (texte de la Préface de Henri Moke) «Cet…

Le Retour

1981. Jean revient enfin à L'Isle-sur-la-Sorgue après treize ans d'exil. Parti comme un voleur, il réapparaît cette fois pour…