Et si les animaux nous rendaient moins bêtes


RÉSUMÉ

En 2019, confrontée la même semaine à la mort de sa chatte et de sa chienne, l’auteure est tombée dans une peine sans fond et s’est sentie seule et démunie face à leur dépouille. Comment décrire la place qu’ils occupaient dans sa vie alors qu’elle vivait à leur rythme?

Elle a alors eu l’envie d’en savoir plus sur les relations entre les humains et leur animal et s’est mise en quête d’histoires vraies les illustrant. Drôles, émouvants, insolites, inattendus ou tristes, les 95 récits de ce recueil racontent ce lien intime qui nous unit à ces compagnes et compagnons, d’une vie ou de passage.

Toutes ces histoires se lisent comme des nouvelles dont les personnages sont des chiens, des chats, des lapins, bien sûr, mais aussi des oiseaux, deux chevaux, une taupe, des araignées, une abeille, un python, des vaches, des cochons, un dauphin, des tritons, un sapajou, des poissons, une tortue, un dindon, des mouettes, un papillon, un perroquet, un pigeon, une renarde, des escargots, une mouche, des poules…

Leur lecture nous élève.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Regine Vandamme
Auteur de Et si les animaux nous rendaient moins bêtes
Écrivaine belge d’expression francophone née à Bruges, Régine Vandamme se fait connaître avec Ma mère à boire unanimement salué par la critique et couronné par le Prix 2001 de la première œuvre de la Communauté française de Belgique. Dans la foulée de ce roman réédité à plusieurs reprises, elle continue de creuser le sillon de l’autofiction en publiant trois autres titres (Castor Astral) : Ma voix basse, Professions de foi et Feu, finaliste du Prix Rossel. Après cette incursion remarquée dans le paysage littéraire, elle met ses projets de création littéraire en pause pour retourner à son métier : l’édition. Ce sera une décennie consacrée à la création éditoriale indépendante sous le label Estuaire et sa collection « Les Carnets Littéraires ». En 2020 et 2021 ont paru les Tomes 1 & 2 du Bureau des secrets professionnels, Histoires vécues au travail, co-écrit avec Dominique Costermans.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

En 2019, Régine Vandamme fait la douloureuse expérience de perdre, dans la même semaine, deux animaux de compagnie, sa chatte et sa chienne. Face à ce vide cruel, des questions intimes l’assaillent : que faire de leur dépouille ? comment surmonter leur absence ? quel quotidien recréer sans elles ? comment soulager la peine, immense ? D’autres pensées plus générales éclosent en parallèle, concernant la relation de l’être humain et de l’animal. Pour permettre une mise en perspective, un élargissement des horizons et une meilleure compréhension de leur coexistence, Vandamme émet un appel à histoires, collecte de nombreux récits et les rassemble dans Et si les animaux nous rendaient moins bêtes ?Les nonante-cinq…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:chiens chats animal - "Et si les animaux nous rendaient moins bêtes"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le jour est aussi une colère blanche

Quand il arrive en ville, le gang de Wolf (Lazlo, Parker,…

Les politichats

Il a beau dire, l’ami Frank, que ces nouvelles «  ne sont en rien un portrait exact de leur personnalité…