Edition : Paul Nougé, « Je mens comme tu respires »


Qui fut-il ? Un biochimiste fourvoyé en littérature, ou un littérateur égaré en biochimie ? « La tête la plus forte du surréalisme en Belgique, voire de ce temps », dixit Francis Ponge ? Un subvertisseur de textes et d’images ? Une signature enfouie parmi d’autres en bas de manifestes ou de tracts collectifs ? Un individu foncièrement solitaire qui se mit au secret, toute sa vie durant, afin de mieux mener son « expérience continue » ?
Une seule certitude : il faut oser franchir le seuil du « palais aux images » pour aller à la rencontre de l’énigme Paul Nougé.

Après un très beau volume d’entretiens avec Raoul Vaneigem qui tiennent lieu de mémoires au doyen belge du Situationnisme, Allia a eu l’audace de s’atteler à la publication des « écrits anthumes » de Paul Nougé (1895-1967)* .
Le résultat est tout bonnement une merveille, où le soin coutumier à cet éditeur, en matière de typographie et de maquette, atteint son pinacle. Car ce pavé compte…

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:surréalisme homme volume mot littérature - "Edition : Paul Nougé, « Je mens comme tu respires »"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Tim Robinson et le bord des falaises

Ceci est tout à fait clair : l'endroit recommandé pour cultiver la rose des vents est le bord même de la falaise…

Visages de Henri Michaux

La littérature?! Hé hé... Guerre sans merci contre des moulins à vent... Dans cet…

Edition : Paul Nougé, « Je mens comme tu respires »

Qui fut-il ? Un biochimiste fourvoyé en littérature, ou un littérateur égaré en biochimie ? « La tête la plus forte du…