Dans le taxi


RÉSUMÉ

Après Beyrouth, la trilogie, Barrack Rima retourne au Liban pour accompagner le lecteur dans sa ville natale, Tripoli. Le voyage que Rima nous propose ici est un retour intimiste à la dimension familiale et à l’enfance. Un voyage dans l’espace et dans le temps qui mêle rêves et réalités, dont le point de départ est un rêve d’enfant resté inexpliqué, et la destination, le besoin inassouvi de le démêler.

Pour accomplir ce retour aux origines, Rima choisit un taxi collectif. Ce moyen de transport en commun, si répandu au Liban, est un vrai microcosme grouillant de vie et de vies, où les passagers se partagent, le temps d’un parcours, non seulement une voiture mais aussi des histoires, devenant à la fois narrateurs et spectateurs. Cet espace public en mouvement devient ainsi le théâtre où les récits des uns et des autres nourrissent la quête de l’auteur.

L’exil, le sentiment d’étrangeté, la dimension de l’entre-deux, le masculin et le féminin, l’amour, la sexualité et la poésie, les interdits et les tabous – ceux fantasmés et ceux que l’on retrouve dans le répertoire de la poésie arabe classique -, sont parmi les nombreux sujets explorés à bord de ce taxi qui accompagne l’auteur dans sa recherche intime, au bout de son rêve d’enfant.


COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS

PRIX
  Prix Coup de cœur Les Grenades, 2022

À PROPOS DE L'AUTEUR
Barrack Rima
Auteur et illustrateur de Dans le taxi
Autrice de BD et cinéaste. Née en 1972 à Tripoli au Liban et résidant à Bruxelles, je suis membre du collectif Samandal basé à Beyrouth, lauréat du prix de la BD alternative Angoulême 2019. Parmi mes BD : Dans le taxi (Ed. Alifbata, 2020) ; Beyrouth, la trilogie (Ed. Alifbata, 2017) ;  Le Conteur du Caire (Ed. La Cafetière, 1998), La sieste du matin… Dans la presse, les rubriques hebdomadaires "De Brusselmansen" (Brussel Deze Week, 1998-2003) et "Sociologia"(Al Akhbar, 2014-2015)… Parmi mes films : Souvenir de Beyrouth (fiction, 12 min, 1999), La terre de 48 (documentaire, 57 min, 2003), L'étude du chercheur ambulant (fiction, 1 heure, 2009).


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Exil forcé ou volontaire, exil nécessaire. Oui, on part pour ne pas suffoquer. Mais il y a des champs de bataille à traverser. Au Liban, le taxi est collectif. Entre passagers et chauffeur, les discussions vont parfois bon train, dans ce qui devient un lieu public ambulant, espace de vie et de rencontres éphémères. Barrack Rima a choisi d’y planter la trame de son histoire pour mieux parler de Tripoli, sa ville natale.Ce bédéaste bruxellois né au Liban en 1972 quitte son pays et suit des études à l’Académie Royale des Beaux-Arts à Bruxelles en 1991, puis poursuit sa formation en étudiant le cinéma à l’IAD. Il fait partie du collectif Samandal, primé au festival d’Angoulême en 2019. Après avoir raconté la capitale libanaise…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:rêve auteur - "Dans le taxi"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9208 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Isabelle (tome 10) : Le sortilège des Gâtines

Les elfes des Gâtines, une ancienne région de marécages, dépérissent car ils ne trouvent plus de rêves humains pour se nourrir. Il faut dire que les gens installés dans…

Les cités obscures : La route d'Armilia et autres légendes du monde obscur

La route d'Armilia raconte le voyage de deux enfants en dirigeable, de MYLOS à ARMILIA. Le jeune Ferdinand doit apporter au professeur Pym, dans le Grand Nord, la formule capable de remettre en route les rouages du TEMPS. Le long voyage des deux enfants leur fait affronter les périls les plus divers et leur permet de survoler des villes comme BRÜSEL, Genova ou Kobenhavn, et de croiser le Vaisseau du désert du malheureux WAPPENDORF. Mais sommes-nous bien sûr que ce voyage se déroule réellement ? Ne serait-ce pas plutôt à l'intérieur d'une usine de Mylos que Ferdinand,…