Cavale russe


RÉSUMÉ

mais la lumière ce soir et les moustiques partis
mais la résine de bouleaux blancs et le concert
des trembles dans le silence pallient
sinon la peur au moins la sensation
d’être à distance égale
d’aucun endroit sur terre
je crois outrageusement à la tendresse
et à l’orage.




COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS

PRIX
  •   Espiègle de poésie en langue française, 2023


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Célestin de MÉEÛS, Cavale russe, Cheyne, 2021, 80 p., 17 €, ISBN : 978-2-84116-309-0Bruxelles, un « vieux vendredi d’avril », un vingt-quatre. Célestin de Méeûs prend la tangente pour une cavale russe qu’il effectue à rebours de Cendrars – s’expulsant du petit pays dont il « n’a jamais voulu rien savoir » pour se ficher, telle une épingle sur une carte, à Vladivostok. C’est des confins de la Russie, du plus extrême est, qu’il entreprend alors un retour vers Ostende et vers l’aimée. Gardien d’une photographie d’elle qu’il « criblera de doigts », c’est à elle qu’il s’adresse dans ce long poème démontrant que le souffle peut ne jamais mourir, déroulant implacablement des vers d’une…


Karoo

Cavale russe est le dernier poème-fleuve du poète belge Célestin de Meeûs. Il retrace la fuite du poète à travers les villes, villages et paysages de la Russie ; une course qui nous laisse le souffle coupé.

Cavale russe est le dernier poème-fleuve du poète belge Célestin de Meeûs. Il retrace la fuite du poète à travers les villes, villages et paysages de la Russie ; une course qui nous laisse le souffle coupé.


Cavale russe est le cinquième recueil de Célestin de Meeus, édité dans l’élégante collection…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:poète fuite village vieux vendredi vers poème peur est - "Cavale russe"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Lettre de Bretagne (grand)

Il y a plus de vingt-cinq ans, les vents d'Armor m'inspirèrent ces poèmes dédiés à la femme…

Ricochets

Recueils de poème avec des illustrations de Robert Willems.