Carnets d’un garde-chasse


RÉSUMÉ

Le temps de la chasse aux chômeurs est ouvert ! La phrase est dure, la réalité encore plus. Ce livre nous convie à une singulière rencontre : celle d’un travailleur employé par un grand syndicat et accompagnateur de chômeurs activés par l’ONEM… et qui vit, dans son travail quotidien, au cœur des événements et des fracas…Vincent De Raeve observe avec minutie et circonspection les relations qui se nouent entre les « accompagnateurs » et les demandeurs…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Vincent De Raeve
Auteur de Carnets d’un garde-chasse
Vincent De Raeve, écrivain & scénariste, né en 1970 à Ixelles. Successivement barman, serveur, bûcheron, manœuvre, ouvrier de production, ‘révolutionnaire salarié’ pour un grand syndicat, chômeur sous burn-out professionnel, responsable du Personnel d’une entreprise de travail adapté … il occupe aujourd’hui les fonctions de responsable d’un Service Interne de Prévention et de Protection des Travailleurs et de professeur invité en haute école. Heureux auprès de son épouse dans un petit village, il cogère sa tribu constituée de cinq grands ados sous testostérone, de 2 chiens, de 4 chats et d’un lapin. Dévoreur de livres et de BD, il a publié un récit de vie, L’usine, chez Couleur Livres pour lequel il reçoit le prix Condorcet-Aron. Il publie ensuite, toujours chez Couleur Livres, un autre récit de vie, Carnets d’un garde-chasse, illustré par Stephan Plottès. Sa collaboration avec Stéphan donne également naissance à un roman graphique, Assis Debout, chez Des ronds dans l’O. Vient ensuite Histoires ordinaires, destiné à un public adulte d’apprenants de la lecture, chez Weyrich. Il a également participé à plusieurs groupes d’écriture collective autour des questions du chômage, du travail, de l’emploi … dont les mots ont été publiés aux éditions du Cerisier : Paroles de chômeurs Ecrits d’inutilisés et Chemin Faisant. Vincent De Raeve parcourt à présent un chemin plus intérieur, et caresse toujours les mots à l’occasion, parce que la poésie reste l’arme ultime, et pour tâcher de respecter l’enfant émerveillé, tapi au fond de lui, comme en chacun(e) d’entre nous.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Carnets d’un garde-chasse"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Je suis des arbres

La mère de Pierre est morte en couches seule au milieu des bois. Lorsque son père est rentré…

Le pacte I

Plongez au coeur de la forêt de Brocéliande.Voyagez au gré du temps.Laissez-vous transporter par une…

La Battue

Après deux années d'enquêtes peu spectaculaires, trafics de voiture, cambriolages, quelques meurtres passionnels…