Après l’éternité


RÉSUMÉ

Après l’éternité rassemble des histoires farfelues, qui rendent hommage à l’imaginaire et déploient l’absurde dans toute sa splendeur. Il s’agit du troisième recueil de nouvelles d’Étienne Verhasselt. Et c’est toujours aussi sidérant, de sensibilité, d’humour, d’intelligence.

« Elle reviendra ! » On le lui répète sans cesse…
Comment leur dire qu’elle ne l’a pas quitté, que leur dernière dispute – la quantième ? – n’y est pour rien. Et qu’il ne s’agit certainement pas d’un cas isolé, que d’autres aussi doivent disparaître de la même façon.
Pour ne pas les affoler, ni la population, par prudence il n’a encore rien révélé… Combien déjà qui, au milieu de la foule, se sont ainsi volatilisés ? Et un peu partout en ville il a placé des panneaux d’alerte, mais qui prêtera sérieusement attention à sa mise en garde : « Danger : ne pas heurter les passants ! »
« Elle reviendra ! » Leur dire qu’ils se trompent, expliquer l’impensable ? À quoi bon, ils répondront qu’un amour comme le leur… que les cœurs ceci… que leur histoire cela… Et ils lui riraient au nez, le traiteraient gentiment de doux rêveur, peut-être même de cinglé.
Mais il n’a ni rêvé ni perdu la tête. Il était avec elle lorsque, dans la cohue, quelqu’un l’avait bousculée : brusquement, elle avait pivoté sur elle-même avant de rebondir sur un passant, puis sur un autre et un autre et un autre, toujours plus vite ; de choc en choc, le mouvement rectiligne uniformément accéléré avait atteint la vitesse de la lumière et pouf ! disparue.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Etienne Verhasselt
Auteur de Après l’éternité
Etienne Verhasselt est né en 1966, à Bruxelles. Après des études de graphisme (ESA Saint Luc) dans sa ville natale, il effectue un Master en Psychologie clinique à L'Université Libre de Bruxelles (ULB). Il écrit des nouvelles et plusieurs de ces recueils sont publiés en France, aux éditions Le Tripode. Lauréat d’une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Bourse de création 2020


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Le moi d’après, le monde d’après, la vie d’après, dans ce troisième recueil de textes d’Étienne Verhasselt (avançons « textes » plutôt que « nouvelles », car, cette fois encore, l’écrivain se donne toutes les libertés de forme – du poème de cinq vers à la narration de cinq pages, grand maximum), tout semble basculer dans l’après – même l’éternité, si on en croit le titre. Et cela commence dès la première nouvelle, et cela durera jusqu’à la dernière (« Vêpres »), où des nuages envahissent le paysage, l’imitent et le remplacent. Le calme serait enfin atteint. Alors qu’avant, jamais la sérénité n’était trouvée – tout n’était que trouble et abîme. On espérait le rien, on ne l’atteignait pas. Ni la paix. Car, paradoxalement,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:texte - "Après l’éternité"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

L’ivresse des livres

Jean JAUNIAUX , L’ivresse des livres , Préface de Jacques De Decker, Zellige, coll.…

La Belgique de l’étrange

On a souvent évoqué l’existence d’une tradition fantastique en Belgique, tradition dont on s’est plu à rechercher les racines dans les tableaux de Jérôme Bosch et de Pieter Bruegel.…

Le Grand Nocturne / Les Cercles de l’épouvante

Jean RAY , Le grand nocturne / Les cercles de l’épouvante…