Zoé Derleyn

PRÉSENTATION
Zoé Derleyn est née à Bruxelles en 1973. En 2017, elle publie un recueil de nouvelles intitulé Le goût de la limace. Son premier roman, Debout dans l'eau, parrait en 2021 aux éditions du Rouergue.

BIBLIOGRAPHIE


PRIX
  •   Prix Franz De Wever de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique 2018 (Le gout de la limace)

DOCUMENT(S) ASSOCIÉ(S)


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Je n’ai aucune idée de ce que peut donner sur les papilles gustatives Le goût de la limace, titre donné à son premier livre par Zoé Derleyn, mais je peux certifier que vous y savourez le goût de la nouvelle.Le goût de la limace est publié aux éditions Quadrature, maison louvaniste de passionnés de la nouvelle, seul genre à figurer à son catalogue, publiant quatre titres par an. Les dix textes proposés par Zoé Derleyn ne manquent pas d’atouts : ils campent en quelques lignes les situations évoquées, avec une belle économie de moyens, comme dans Le camion, où la description détaillée de quelques meubles semble receler un secret (« Il y a dans cette armoire une sorte de secret textile que je ne suis pas supposée chercher à percer »), crée un climat de légère tension…


Le Carnet et les Instants

Zoé DERLEYN, Debout dans l’eau, Rouergue, 2021, 144 p., 16 € / ePub : 11.99 €, ISBN : 978-2-8126-2196-3Elle, dont le prénom nous est tu, c’est une jeune fille aux portes de l’adolescence. Du haut de ses onze ans bien sonnés, elle nous conte sa vie avec ses grands-parents, dans un domaine campagnard flamand. Elle quitte peu les alentours, mais l’exploration du grand jardin lui offre d’inépuisables curiosités. Outre le personnel de maison, il y a sa grand-mère, qui n’est guère loquace, et son grand père qui ne l’est guère plus et vit ses derniers moments. Au vieillard alité, qui ne quitte plus la chambre, elle relate avec parcimonie la vie du dehors, les fruits et les légumes qui mûrissent au soleil de l’été.De ses parents, il n’est guère vraiment…


Karoo

Avec Debout dans l’eau, Zoé Derleyn signe son premier roman où la nature s’érige en protectrice d’une enfant dont le monde vole en éclats. Le récit explore avec pudeur les liens qui se tissent silencieusement entre des êtres. 
Dehors, un étang ; dedans, un grand-père qui se meurt. Dans Debout dans l’eau, l’histoire nous est contée par une voix, celle d’une petite fille de onze ans, bientôt douze, dont les repères sont bouleversés par la mort qui s’est invitée dans son quotidien. En effet, son grand-père s’éteint à petit feu dans la chambre de la maison de campagne qui abrite la petite depuis que sa mère l’a abandonnée, à l’âge de trois ans. Dans ce premier roman lumineux, publié aux éditions Le Rouergue, Zoé Derleyn dresse les contours d’une…