Patrick Lowie

PRÉSENTATION
Patrick Lowie est un écrivain, éditeur et metteur en scène Belge né en 1964. Il est l’auteur de plusieurs romans, dont "Je suis héros positif" (1995), "Le Plongeoir" (2006), "Le Printemps des chiens errants" (2009).En 2005, il fonde les Editions Biliki, dont le catalogue éclectique et multilingue s’ouvre à de multiples horizons. Source : Bela
  • Oudayas. La Kasbah des Oudayas de Rabat. Photographies de Hélène Decuyper. Bruxelles : Biliki, 2009. Edition trilingue français-allemand-italien.
  • Le plongeoir,  Maëlstrom, 2006.
  • Le printemps des chiens errants, Bruxelles : Biliki, 2009.
  • Le Cantique des Cantiques (d'après Salomon). Les chroniques de Mapuetos, 2. MaelstrÖm, 2014.

  • BIBLIOGRAPHIE


    NOS EXPERTS EN PARLENT
    Le Carnet et les Instants

    Plaçant l’écriture à hauteur du rêve, élisant le royaume onirique en voie royale des mondes alternatifs, Patrick Lowie use du verbe comme d’un chaman. Dans la lignée du surréalisme, sa pratique hallucinée et méthodique des rêves produit cent onze portraits oniriques tracés à partir d’un songe que lui confient les personnes connues ou non qu’il sollicite. Patrick Lowie bâtit une œuvre aux confins des univers qui bifurquent de Borges et d’une expérience des vertiges, des dédoublements. Les polarités du réel et de la fiction, des états conscients et des brumes d’Hypnos perdent leur contour, sont sujettes à des renversements au terme desquels le fictif s’avère porteur d’un sur-réel tandis que la réalité se dissipe en brumes. Au travers des évocations de…


    Le Carnet et les Instants

    Pour l’écrivain et éditeur Patrick Lowie, quelque chose a basculé dans la nuit du 10 au 11 septembre 2012. Cette nuit-là, il rêva pour la première fois de Mapuetos. Depuis, la ville qui existe de ne pas exister a envahi la carte de ses pensées, l’atlas de ses rêves et la géographie de son œuvre. Elle y a créé un relief dont les repères ne cessent de s’effacer, de disparaître, de se recomposer. Elle métamorphose en fiction onirique tout ce qu’elle (ne) rencontre (pas). Qu’il s’agisse des textes que Patrick Lowie crée à partir des écrits abondants – plus de six mille pages – et polymorphes de Marceau Ivréa, cet écrivain (qui serait) mort dans une prison bruxelloise et dont il s’est (se serait) procuré les archives, ou des portraits qu’il a commencé à…