Pascal Leclercq

PRÉSENTATION
Né à Liège, Pascal Leclercq est, selon une rumeur persistante, licencié en philosophie. Plutôt poète, il privilégie depuis quelques années la collaboration avec des artistes plasticiens (Jac Vitali, "Un bâton" et Paul Mahoux, "Septièmes ciels", "On disait"), des architectes (Laurence Nélis et Yves Delincé, "Architexto 2", Pierre Hebbelinck, "Corps, corps, corps") ou encore la styliste Céline Pinckers ("Les Belles Absentes"). Il a traduit de l’italien le poète Andrea Inglese ("Colonne d’aveugles", Le Clou dans le fer) et le romancier Alessandro De Roma ("Vie et mort de Ludovico Lauter", "La fin des jours", Gallimard, Du monde entier). Quelques séjours au Québec lui ont valu de rencontrer l’éditeur des Coups de tête, Michel Vézina, et de publier ses premiers polars (la série "Marzi et Outchj"). Il a collaboré au magazine Flux-News, au journal C4 et a publié quelques textes dans diverses revues littéraires. Il a coordonné quatre années durant la Nuit de la Poésie de la Foire du Livre de Bruxelles et anime actuellement avec Jean-Paul Bonjean les soirées littéraires de l’asbl D’Une certaine gaieté à Liège. L'écriture, chez lui, refuse de se laisser enfermer dans les cassetins fermés de la littérature, c'est pourquoi elle se fait tour à tour à l'atelier, à la table de la cuisine et sur les scènes où on veut bien l'inviter, les mains maculées d'encre, le corps en première ligne.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Viens
même si tout est
perdu
NougéIl existe deux voies que peuvent emprunter les livres épuisés pour échapper à l’oubli. Soit ils font l’objet d’une chasse méticuleuse de la part des bibliophiles-chineurs, soit on les réédite. C’est la bonne idée qu’ont eue les éditions La Dragonne de nous proposer ce recueil anthume, Épuisé, de Pascal Leclercq et qui rassemble donc cinq textes ; trois livres parus précédemment chez le même éditeur, le recueil intitulé Rue Trottechien publié en 2000 aux éditions de L’Arbre à paroles ainsi qu’une série d’inédits, datés de 2016 et présentés sous le titre Flandres intimes.Autant dire qu’il s’agit ici d’un livre important dans le parcours de l’écrivain, un recueil-somme en quelque sorte qui marque…


Le Carnet et les Instants

Pascal Leclercq a du talent. Il le prouve une fois de plus avec Analyse de la menace. Un ton onirique, humoristique et parfois cruel, dans une très belle écriture en prose, parfaitement maîtrisée, ajustée : le poète nous dépeint le monde loufouque et désespéré d’une sorte de cousin contemporain d’un certain Plume, personnage-type de l’inadapté. Cet hétéronyme, dont Leclercq narre les errances liégeoises, ardennaises et wallonnes, répond d’une manière contemporaine à son parent michalien. Écriture de l’absurde, angoisses existentielles, dénonciation d’un état du monde et d’un homme en voie de déclassement… Ce livre en plusieurs chapitres, parfaitement circonscrits dans leurs tonalités, a pour thèmes principaux la douleur de vivre et l’absurde contemporain,…


Le Carnet et les Instants

Pascal LECLERCQ, Saison six, Angle mort, 2019, 24 p., 16 €, ISBN : 978-2-9602174-4-5Voici une suite à Journal apocryphe : cinquième saison qui paraissait chez Maelström en 2018 dans le recueil Analyse de la menace. On y retrouve les thématiques de prédilection de Pascal Leclercq : un monde qui sombre, une inquiétante urbanité, des animaux et des personnages interlopes, un corps mis en doute, trifouillé, manipulé, et une recherche sur le sens et la mise en jeu de l’écriture. Sur la broche du texte, la langue rôtit, donnant à l’absurde droit de vie et de mort, et allumant ici et là les feux brûlants de l’humour noir.16.03Je n’en finis pas de débarquer chez mes hôtes avec une réflexion inadaptée pour chaque situation, – je suis quoi…


Le Carnet et les Instants

Si nous suivons avec attention, depuis plusieurs années, la production de Pascal Leclercq, c’est sans doute dans l’attente du plaisir de retrouver, à chaque nouvelle parution, une musique bien personnelle. Même s’il reste discret, l’auteur poursuit à travers ses différentes activités de traducteur, de critique, de romancier ou d’animateur de la revue Boustro une œuvre cohérente et exigeante. Avec ce dernier recueil de textes en prose, Dans un pays pourtant phénoménal, il consolide un peu plus encore son architecture intime. Depuis une quinzaine d’années déjà, l’auteur affine ses positions, creuse toujours plus profond le sillon de ses obsessions, de ses interrogations. Dans ces sept parties composées chacune de sept textes courts, l’écorce des narrateurs ne cesse…