Michel VOITURIER


PRÉSENTATION
Bio Acrostiche Marié, quatre enfants dont trois survivent, divorcé.Influencé vers 16 ans par Verhaeren, Péguy, Claudel, Apollinaire, Lorca.Chroniqueur culturel dans divers quotidiens (Le Courrier de l'Escaut, depuis 1967; Vers l'Avenir, depuis 1984), radio (Fréquence Wallonie «Hainaut Soir» de 94 à 96) et revues (Bizz'Art, de 88 à 90, Art et Culture depuis 1995).Histrion en performances improvisations avec des musiciens comme Patrick Holeyman, Christian Leroy.Enseignant au Congo-Zaïre (1962-65) puis à Tournai (1965-96).Lecteur assidu des surréalistes, du Nouveau Roman, de Sartre, Camus, Beckett, Maurice Roche, Le Clezio, Pérec.Venu au monde à Tournai, le 15 avril 1940.Organisateur de récitals aux «Soirées poétiques de l'Atelier» (1967-76), aux «Mardis de la Poésie» de la Maison de la Culture de Tournai (1983-90), pour la Maison de la Poésie du Nord/Pas-de-Calais et Unimuse.Initiateur en expression orale, corporelle et dramatique pour les Affaires culturelles du Hainaut (depuis 1969) et en ateliers d'écriture à l'Écrivanderie (depuis 79).Titulaire du prix Plisnier en 1984 pour Chronique locale.Utilisateur glouton de free jazz, de musiques dues à Varèse, Berio, Xénakis, Nono, Stockhausen, Boesmans, Pousseur, Crumb... comme sources de plaisir et d'inspiration.Rejeté de chez les Jésuites à Tournai (1957) puis de chez les curés à Soignies (1958) avant de finir ses humanités gréco-latines à La Louvière.Inlassable défenseur de l'art contemporain, de l'abstrait au conceptuel en passant par le land art.Ex-metteur en scène des animateurs-comédiens de la Maison de la Culture de Tournai (1969-91).Râleur impénitent contre racisme, conformisme, passéisme, routine et néolibéralisme.

BIBLIOGRAPHIE