Madeleine BOURDOUXHE


PRÉSENTATION
Madeleine Bourdouxhe est née à Liège en 1906. En 1927, elle épouse Jacques Muller. Elle arrête ses études de philosophie à l'Université Libre de Bruxelles et donne des cours particuliers aux étudiants en difficulté.En 1936, sur les conseils d'Emmanuel Mounier, elle dépose chez Gallimard son premier roman : La femme de Gilles, accueilli avec enthousiasme par Jean Paulhan.Résistante lors de la Seconde Guerre mondiale, elle refuse de publier ses nouvelles chez les éditeurs contrôlés par les Allemands et distribue des feuillets anti-nazis qu'elle se procure à Paris, où réside Paul Eluard.Après la guerre, elle se lie d'amitié avec Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Dans Le deuxième sexe, celle-ci cite La femme de Gilles comme l'exemple de celle qui rêve d'une fusion amoureuse alors que l'homme impose la séparation et la domination. En 1956, quand son roman Mantoue est trop loin est refusé chez Gallimard, Madeleine Bourdouxhe décide de ne plus s'intéresser au monde de l'édition. Depuis 1964, elle a été Secrétaire perpétuelle de la Libre Académie de Bruxelles.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Madeleine Bourdouxhe, dont Gallimard a publié La femme de Gilles en 1937, soumet à l’éditeur en 1956 le manuscrit d’un nouveau roman, Mantoue est trop loin – après en avoir publié les premières pages dans Le Monde nouveau sous le titre Les temps passés. D’abord accepté, il est ensuite refusé sans explication. Sans doute l’avis favorable du comité de lecture n’a-t-il pas été suivi plus haut, devant cette œuvre complexe où les normes narratives classiques sont bousculées à plus d’un titre. Rappelons que l’autrice se lie vers 1949 avec J.P. Sartre, dont vient précisément de paraitre l’essai anticonformiste Qu’est-ce que la littérature ?  À la même époque, N. Sarraute entame une série d’articles qui marquera…