Joëlle Sambi

PRÉSENTATION
Joëlle Sambi est née à Bruxelles et y passe ses premières années. Elle grandit à Kinshasa et ne revient en Belgique qu'en 2001 pour y poursuivre des études de journalisme à L'Université Libre de Bruxelles. Elle est l’auteure de plusieurs nouvelles dont Je ne Sais pas Rêver en 2003 ; Religion Ya Kitendi publié chez Gallimard (Mercure de France) et Prix du Jeune Écrivain 2005. Elle reçoit le Prix du jury "Gros Sel" en 2008 pour son roman Le Monde est Gueule de Chèvre, publié chez Biliki (Belgique 2007). Bien qu'elle dissocie sa provenance et son travail d’écriture, le Congo, son histoire et la Belgique contemporaine sont néanmoins présents en filigrane dans ses récits ainsi que dans ses projets. Auteure et activiste féministe LGBT, Joëlle Sambi écrit et soulève des interrogations sur l'identité, la norme, l’appartenance, elle est prise entre plusieurs langues et ses écrits en portent les traces. Elle habite la frontière et les étrangetés de sa langue mènent son écriture jusqu'à la poésie, au slam, elle en publie régulièrement sur son blog : « Solola Bien » http://joellesambi.tumblr.com/. Elle se produit en ce moment dans le spectacle "Congo Eza" dont elle a co-écrit les textes (Lezarts Urbains).  

BIBLIOGRAPHIE


PRIX
  •   Prix Littérature de la Scam, 2021 (pour l'ensemble de son œuvre)

DOCUMENT(S) ASSOCIÉ(S)


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Sur la frontière entre Bruxelles et Kinshasa, entre l’oralité et le geste écrit, entre poétique sauvage et politique militante, Joëlle Sambi se tient, dressant une scène nomade, électrique où, portés par un vœu performatif, les mots font lever des corps. C’est de l’intérieur des oppressions séculaires, du creux d’une Histoire de sang et d’humiliations dans laquelle la Belgique et l’Occident ont plongé le Congo que les poèmes, les slams, les nouvelles, les créations radiophoniques de Joëlle Sambi s’arrachent. Au fil de trois rounds poétiques, scandés par des trouées de lingala, les registres de la colère, de la déclaration de guerre à la guerre, d’un cri collectif, d’un érotisme lesbien sont explorés. Sous la forme de l’explosion, d’une parataxe…


Karoo

Caillasses est un recueil de 35 poèmes sortis des tripes de Joëlle Sambi. C’est l’affirmation de l’identité de l’artiste, un regard forcé sur l’Histoire et ses répercussions, ainsi qu’un appel à la tolérance.

35 poèmes composent ce recueil synonyme de poing levé. « Je ne peux concevoir l’art en dehors d’un ancrage politique, je le pratique et l’accompagne donc toujours d’une réflexion qui m’amène à douter de tout, à déconstruire constamment, à creuser de nouveaux idéaux et à chercher le lieu de l’apaisement. La paix est un luxe, il n’y a pas d’accalmie.» a clarifié la poétesse dans l’avant-propos.

L’ouvrage pourrait s’écouter, il est substitut d’un micro. Joëlle Sambi vient du slam mais de ce dernier à la poésie,…