Jean-Luc Cornette


PRÉSENTATION
Né le 3 mai 1966 à Bruxelles. Humanités artistiques, Institut Saint-Luc de Bruxelles, 1986-89. Études supérieures de bande dessinée, Institut Saint-Luc. (Diplôme de l’enseignement artistique supérieur en bande dessinée). Depuis 1992, nombreuses animations dans le cadre d’ateliers, de formations ou de festivals et participation à des workshops, des conférences et des rencontres d’auteurs : à Bruxelles et en Wallonie, en France, et, ces dernières années, en Hongrie, Roumanie, Tchéquie, Ukraine, Canada, Mexique, Maroc, Syrie. À relever aussi, en 2007, le suivi d’auteurs vietnamiens à Hanoi, dans le but de les aider à publier en Belgique et en France.

Depuis 1995, nombreuses participations aux jurys de fin d’année des cours de bande dessinée et d’illustration aux instituts Saint-Luc de Bruxelles et de Liège et à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai.

De 1997 à 2001, scénarisation de plusieurs livres pour enfants pour les Éditions Pastel/L’école des Loisirs, Seuil Jeunesse et Rouergue.

En littérature, la mia vita, nouvelle, premier prix du concours de la nouvelle policière de la police de Liège 2011. Publiée dans le recueil Strip-Tease, Éditions Luce Wilquin.


BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Vienne, 1907. Le peintre Gustav Klimt rend visite aux époux Bloch-Bauer. Ferdinand demande alors à Gustav de réaliser le portrait de sa femme, Adèle ; requête entraînant un flashback. Six ans auparavant, alors que Klimt essuyait des critiques acerbes au sujet de son œuvre La Médecine, il a rencontré ce couple, admirateur de son génie et dont la femme l’a prié de lui ouvrir les portes de son atelier. Au même moment, l’artiste recevait en rêve l’inspiration pour son prochain tableau. C’est par ce prisme que l’on entre dans l’univers de l’artiste : son atelier, ses modèles, sa mère, sa compagne, Émilie, mais aussi ses rêves, ses angoisses, ses sources d’inspiration en somme.L’histoire narrée en bande dessinée par Cornette…