Éric DEJAEGER


BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Naguère professeur de langues et d’économie, Éric Dejaeger fait partie de cette armée des ombres qui, sans toit ni loi, sont les indispensables SDF de la littérature. Ces poètes qui à force de souffler dans les trous de nez des muses, risquent peu d’être hébergés dans leurs cénacles. On ne s’étonnera pas que ce vagabond des lettres compte parmi ses amis de cœur et de plume des personnalités aussi joyeusement bactériennes que Mariën, Scutenaire, Chavée ou Bukowski.Auteur d’une flopée d’écrits marqués par l’inventivité verbale et par les astuces somptueuses et malignes de l’art pauvre, Éric Dejaeger parcourt cette fois une drôle de ville au gré de rues dont les noms illustrent son univers mental. Ce qui donne une centaine de couplets,…


Le Carnet et les Instants

En tête des Sornets, l’opus commun d’André Stas et Éric Dejaeger, le portrait de ces deux farfadets crapoteux, réalisé par Jean-Paul Verstraeten, troisième larron de la fête, donne bien le ton de la pyrotechnie langagière et (dé)culottée de cet opus. Savante et acrobatique aussi puisqu’il s’agit pour ces fins lettrés, dévoyés pour la bonne cause – celle du rire –, de produire selon les canons les plus orthodoxes de la métrique, cent sonnets alexandrins qui valent leur pesant de roupie et de jouissive insolence.

Le modus operandi de cette gageure : à tour de rôle, chacun propose à son complice le matériau de base : quatorze lettres qui donnent le titre du sornet et fondent l’acrostiche à venir où les deux compères…