Elke de Rijcke

PRÉSENTATION
Elke de Rijcke est écrivain, traductrice de poésie, performeur, micro-curatrice et professeur d’arts & de littérature aux ESA St-Luc et à l’erg (Bruxelles).

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Le corps est au cœur de la poésie d’Elke De Rijcke. En quarantaine[1], lacéré ou jouissant, le corps essuie les coups portés par les échouages successifs. Mais il se relève toujours, réapprend les gestes quotidiens même si la réadaptation peut être lente. Ce dernier recueil sous forme d’édition bibliophilique bilingue est un fragment. Bribes d’un travail en mouvement plus large que l’auteur entreprend comme on prendrait le large, vers des contrées inconnues, insoupçonnées. Les termes médicaux, précis qui jalonnent le texte ajoutent au sentiment d’intimité qui se tisse entre le lecteur et la page, peau que l’on caresse et pénètre parfois. Celle de l’amant vaincu ou fuyant, celle morcelée du malade en sursis :

à un niveau profond, c’est la dose intracellulaire…


Le Carnet et les Instants

Poétesse, écrivaine, traductrice, professeure aux Écoles supérieures d’art Saint-Luc et l’ERG, Elke de Rijcke investit l’espace poétique avec, dans une main, la clé des songes, dans l’autre, l’art des connexions entre écriture, arts et sciences. Juin sur avril est bâti selon un dispositif audacieux qui génère de la pensée et du poématique à partir d’une mise à l’épreuve d’une multiplicité d’œuvres : la sculpture The Flux and the Puddle de David Altmejd qui compose la basse continue du recueil, des inventions littéraires de Raymond Roussel dans Impressions d’Afrique, des créations de Rodin, Camille Claudel, Kupka, Sarah Sze, des œuvres musicales, les travaux en neurosciences de Damasio… La forge poétique d’Elke de Rijcke repose sur l’expérimentation…


Le Carnet et les Instants

dans les trous de l’eau, du ciel ou de la terredes éruptions semblablesLa bibliographie poétique d’Elke de Rijcke s’étend, à ce jour, de 2005 à 2021, période jalonnée par la publication de cinq projets à un rythme choisi. Ce corpus fait aujourd’hui l’objet d’une rétrospective sous forme condensée, sous-titrée Selected et parue en un volume de poche aux éditions LansKine.Et puis, soudain, il carillonne fait tenir dans la main les textes de troubles. 120 précisions. expériences. (Tarabuste, 2005), gouttes ! lacets, pieds presque proliférants sous soleil de poche (Le Cormier, 2006), Västerås (Le Cormier, 2012), Quarantaine (Tarabuste, 2014) et Juin sur Avril (LansKine, 2021). Cette offre de transversalité ouvre sur une œuvre polymorphe et fouillée au sein de laquelle…