Vert atlantique


RÉSUMÉ

2035. Alors que l’état de la Terre se dégrade, les gouvernements offrent un dernier voyage en avion avant d’interdire définitivement ce type de transport. Alex choisit un aller simple pour les Açores, fuyant la routine de son emploi dans un ministère, le fantôme de son père et la maladie d’Alzheimer de sa mère. Il y redécouvre la nature, devient jardinier et se lie d’amitié avec Guillermo, 8 ans.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Marc Meganck
Auteur de Vert atlantique

Marc Meganck est né à Bruxelles en 1975. Licencié en Histoire et diplômé en Gestion culturelle de l’Université libre de Bruxelles, une rencontre avec l’éditeur Bernard Gilson au cours de ses études réveille en lui son désir d’écriture. C’est ainsi qu’en 2007, il publie son premier roman : Génération Raider chez Bernard Gilson Éditeur. Il collabore égalemet par la suite avec d’autres éditeurs (Aparté, 180° éditions…). Ses thèmes de prédilection sont déjà en place. Les petits riens de cette vie quotidienne qui nous colle à la peau. Les bistrots de quartier, la déambulation urbaine, la musique, l’amour, la mort de l’amour, l’amitié, la référence au père…

Les romans et les nouvelles se suivent : le voyage et les rock-stars décédées à 27 ans (Deux fois par an, 2009), un road movie sur les bords du Saint-Laurent au Québec (Port-au-Persil, 2010), ou encore un recueil de seize nouvelles liées entre-elles à la manière d’un faux roman (Camionnette rouge, 2010). En 2012, dans Les Dessous de la Cambre, il crée le personnage de Van Kroetsch, un chômeur longue durée jouant au détective privé, menant des enquêtes déjantées à Bruxelles et ailleurs. Avec Une Vie belge (2013), il nous offre un autre road-movie inter-générationnel dans lequel il espère trouver – en vain – un sens à ce pays de dimensions réduites dans lequel il vit. En 2014, Van Kroetsch est de retour dans Le Pendu de l’Îlot Sacré, pour une virée surréaliste à la découverte d’un Bruxelles face B.
 



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Fidèle désormais aux éditions fDeville puisque ce Vert atlantique constitue le troisième livre qu’il publie chez l’éditeur bruxellois, Marc Meganck, une nouvelle fois, nous surprend par sa capacité à nous entraîner, dès les premières pages, dans son sillage. L’aisance dans l’écriture, la structuration fluide du récit, la manière qu’il a de croquer en quelques coups de plume, un personnage, une situation et l’époque font de ce roman, qui se déroule dans un futur proche, un livre que l’on ne quitte pas. Indécrottable citadin, passionné par l’urbanisme et l’architecture, historien de formation, l’auteur nous emmène sur les traces d’Alex Larsen. Petit fonctionnaire d’un sombre département du ministère, il est notamment  en…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Vert atlantique"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Sarah, feuille morte

Dans ce bref roman, en quatre épisodes ou quatre saisons du même…

Retour à Anvie

Bien des romans policiers, à l’instar de leurs nombreuses déclinaisons destinées au petit écran,…

Amère patrie

Dans le décor hallucinant d'une guerre qui les déchire, deux familles, l'une des Cantons de l'Est et…