RÉSUMÉ

Sensuelles rencontres dans la forêt d’Ardenne.La forêt d’Ardenne, cette «forêt habitée et hantée» comme la dépeint Duvivier, est le dénominateur commun de ces trois nouvelles où la vraisemblance des faits n’en dissimule pas moins un surnaturel latent. Pour héroïnes : des «sylvaines», femmes mythiques sublimées jusque dans les paysages où elles évoluent.Animisme du décor, rôle intercesseur de certains animaux, légendes et superstitions constituent les ingrédients privilégiés…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois



AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Sylvaines"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le père que tu n’auras pas

Père absent, père décédé, père légitime, père naturel, père inconnu, « père »…

Les Femmes et les enfants d’abord

Line Alexandre a déjà fait sa place dans notre espace…