Soucoupes volantes


RÉSUMÉ
« Le type montait sur le toit de la maison et faisait avec un drapeau des grands signes à on ne savait trop qui. Jean-Paul, ça l’incommodait. Certainement. Ça le mettait mal à l’aise. Il avait acheté le terrain, la ferme, et il s’était assuré qu’il n’y avait pas de nuisances, voie ferrée, pylônes haute tension, porcherie nauséabonde dans l’entourage. Il ne pouvait prévoir que sur le toit de la paisible maison voisine, où habitait un notaire à la retraite, un énergumène viendrait lui susciter des angoisses. Parce que c’était d’angoisse qu’il s’agissait. Nulle autre nuisance. Le bonhomme ne criait pas, ne faisait rien de répréhensible. Mais il portait un uniforme militaire, treillis et casquette de l’armée serbe, et agitait un drapeau rouge. Debout sur le toit. » Dans les montagnes de Serbie, une maison tranquille devient le rendez-vous des amateurs de soucoupes volantes. À Bruxelles, l’enregistrement d’un virtuose du violon fait apparaître des fantômes. À Kosice, Slovaquie, un homme adopte un ours. Un autre oublie son téléphone dans un restaurant d’Oslo. À Paris, des collectionneurs sans scrupule se refilent un douteux manuscrit de Napoléon… Entre réalisme grinçant et fantastique teinté d’une mélancolie légère, ces dix-sept nouvelles de Grégoire Polet restituent avec vigueur et humour la vérité des êtres, tout en laissant une place au rêve. http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/Soucoupes-volantes

À PROPOS DE L'AUTEUR
Grégoire Polet
Auteur de Soucoupes volantes
Grégoire Polet est un écrivain et traducteur belge né à Uccle le 15 avril 1978.  Il est Docteur en Lettres de l'Université catholique de Louvain, spécialisé en littérature espagnole. Il est l’auteur de plusieurs romans parus aux éditions Gallimard. « Madrid ne dort pas » (2005) a reçu le prix Jean Muno, tandis qu’ « Excusez les fautes du copiste » a reçu le Prix Victor Rossel des jeunes en 2006 et le prix Spécial Ecrivain de la Fondation Jean-Luc Lagardère. « Leurs vies éclatantes » (2007) a reçu le prix Indications du jeune critique 2008,  le Prix Fénéon 2007 et le Prix Grand-Chosier 2007. Ce roman a par ailleurs été retenu dans la première sélection du Prix Goncourt 2007. « Chucho » en 2009 a reçu le prix Sander Pierron de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Il collabore également à la revue Décapage.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Après sept romans et divers opuscules, Grégoire Polet s’exerce à l’art de la nouvelle. L’on sait qu’il ne suffit pas d’avoir fait sa place comme romancier pour être reconnu comme nouvelliste. Ni l’inverse d’ailleurs. Le récit bref est un art en soi qui tient surtout de l’ascèse et les lecteurs francophones ne sont guère portés à ouvrir ces recueils qui séduisent depuis longtemps les anglophones. La nouvelle reste d’ailleurs une aventure éditoriale à risque. Soucoupes volantes, recueil dont la sortie était programmée il y a un an, vient juste de paraître : signe des temps incertains, de la fragilité éditoriale du genre, ou un peu des deux ? Qui nous dira combien de livres se sont perdus au cours des quinze derniers mois ?


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Soucoupes volantes"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...