Protection rapprochée


RÉSUMÉ
Un patelin sinistré et glauque, un demeuré rêve d'une fille frivole. L'affaire finira mal.Suite à un harcèlement, une enseignante se met à souffrir d'un curieux mal qui l'isole des siens et des autres. Un manager est licencié par ... son employé. Un avocat accepte un marchandage qui le rendra boiteux à jamais... Un type va au charbon, littéralement; avec entrain Carlo creuse son jardin à la recherche d'un filon. Tels sont quelques-uns des cauchemars issus de l'imagination grouillante de Lorenzo Cecchi. Ce troisième recueil de nouvelles, comme les précédents, porte sa marque: humour caustique, noir même, mais empli de tendresse pour les bousillés de la vie qui constituent sa galerie de personnages.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Lorenzo Cecchi ouvre Protection rapprochée, son dernier recueil de nouvelles, sur une citation d’Ilaria Gremizzi, désignant « la terre entière » comme une « ébauche géante ». Et c’est dans ce monde, « jamais prêt pour y vivre », qu’il va nous guider. Un monde où un déficient mental s’improvise ange gardien d’une « Miss Fête de la Bière » locale, sur fond de misère économique et relationnelle, de népotisme minable. Un monde où les avocats envient les truands depuis l’enfance, quand ils ne risquent pas leur genou pour venir en aide à des comptables véreux. Un monde où il faut empêcher des amis ivres de s’en prendre à leur femme, où des mineurs désœuvrés creusent des trous dans leur jardin pour y…

FIRST:monde - "Protection rapprochée"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Détecteur de mes songes

Qu’en sera-t-il du monde de demain ? Ce recueil de nouvelles de Kenan Gorgün, dont on connaît les préoccupations sociétales et politiques, dresse un état des…

Les contes du Griot

... C'est le monde magique du surréel : celui des miracles, mais aussi des catastrophes. Le monde des fées mais , le plus souvent, celui des ogres, des sorciers et…

Belgiques

Nouvelles, souvenirs, évocations : les textes de Jean Jauniaux, réunis sous le titre Belgiques , égrènent sentiments, impressions, humeurs, couleurs.On participe à l’exaltante, foisonnante préparation…