Piéton du monde


RÉSUMÉ

Carl Norac fait partie des écrivains voyageurs, comme avant lui Nicolas Bouvier ou Blaise Cendrars. Pour lui, le voyage est avant tout un voyage « au fond de soi ». Dans cette anthologie qui couvre l’ensemble de la production poétique de l’auteur à ce jour, on suit ainsi les traces du poète arpentant le monde dont les lieux et les villes résonnent dans le lointain.

  lire la suite sur  Espace Nord

À PROPOS DE L'AUTEUR
Carl Norac
Auteur de Piéton du monde

Né le 29 juin 1960 à Mons

Régendat Français, Histoire, Morale laïque, Mons

Je rêve toujours d'un journal de gestes et d'une invitation au voyage. Je fais de mon mieux pour que le poème soit partout, agissant, en vers ou dans la prose des contes. Je veux garder vivant ce petit lien ténu avec le fond de soi et l'emmener vers le regard de l'autre. Lauréat d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide à la création, 2008 et 2013. Poète National-er Dichter des Vaderlands 2020

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

L’innocence souvent insolente de l’adolescence et cette envie de fuite que l’on jette à la face du monde quand on a 20 ans, Carl Norac en a fait le matériau de sa poésie à la fois brute, dense et sensuelle.En ce temps-là, ma vie s’inventait encore. J’avais la fraîcheur des abîmes quand elles balancent l’adolescent d’une paroi vers l’autre et qu’il bande à l’idée de vivre. Je courais dans les forêts avec des mots vainqueurs à la bouche. Mon emploi était le candide. J’en cultivais les ombrages.Depuis les premiers recueils publiés dans les années 1990, le poète ne cesse d’arpenter les deux hémisphères de la poésie, ceux de l’enfance et de l’adulte qui chez lui d’ailleurs ne font qu’un, vaste et transfrontalier.…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:voyage - "Piéton du monde"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

À tout va

Fondateur en 1988 des éditions Tétras Lyre, l’artisan-poète Marc Imberechts continue, dans ce nouveau…

Amour quelque part le nom d’un fleuve

À vivre depuis quelques mois comme des reclus,…

Ce que je confie aux vagues

Les dix illustrations d’Isabelle Busschaert sont splendides ! On aimerait…