Passé la Haine et d’Autres Fleuves


RÉSUMÉ

Après avoir fantasmé la Lettonie – qui rime avec Picardie – l’auteure s’y aventure pour la première fois. Quand il nous souvient de lieux dont nous ignorions tout, mais dont l’histoire nous possède… Quand le genius loci dérive du genius linguae (« La langue étrangère est un passeport pour retrouver sa maison »)… Que voit la peintre, le poète, l’historien, le  » juriste « ?… Que révèlent les femmes-tisserandes et les brodeuses ? Et qui se cache sous les guenilles de la gardeuse d’oies ? Et qui incarne ce mystérieux Kurzemes Princis, prince de Courlande ? Le lecteur ?



À PROPOS DE L'AUTEUR
Rose-Marie François
Auteur de Passé la Haine et d’Autres Fleuves
Rose-Marie François est poète, philologue polyglotte, romancière, dramaturge, rhapsode. Sa passion pour les langues étrangères lui est venue lors d’une punition maternelle – elle avait six ans – « Écris dix fois : Je ne peux pas parler patois. » (voir La Cendre, Les Chènes, micRomania 2013). « J’ai donc deux langues, et on ne veut m’en laisser qu’une ? J’en apprendrai encore beaucoup d’autres, na ! » Rose-Marie François a enseigné aux universités de Liège (Belgique), de Lund (Suède), de Lettonie (à Riga, honoris causa). Formée au théâtre (e.a. par Monique Dorsel, Yves Bical, Geneviève Page…) elle compose et joue des seule-en-scène.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Passé la Haine et d’Autres Fleuves"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Rien que le soleil

«  Jusqu’au moment où il a dit : je vois un jeune homme. Là j’ai songé aux cieux crevant en éclairs…

Les sept visages de l'eau

" Je sens ses bras autour de ma taille. Il me serre si fort. Je n'ose ouvrir les yeux. La chaleur de sa langue sur la mienne, que c'est doux, que c'est bon. Je profite de ce baiser qui n'en finit pas, de ses mains qui crient tendresse, de ses jambes qui disent caresses, de ce corps qui surgit de l'arbre en chantant l'Amour !". Les sept visages de l'eau, un mariage d'amour et de haine où le passé imprègne le présent et détermine l'amour. FranMi nous emmène à travers une recherche d'identité, d'un rôle social dans une communauté villageoise qui, à l'instar de Saint-Léger, son village d'adoption, présente plein de contradictions. Comment vivre, comment demeurer dans un environnement où les traditions et habitudes anciennes se frottent à la consommation et la vitesse…

Patriot Act

Pénétrer la mémoire des défunts ? Accéder à leurs derniers souvenirs ? Trouver l'identité du meurtrier dans…