Nouvelle poésie en pays de Liège (Anthologie)



À PROPOS DE L'AUTEUR
Aki Roukas
Auteur de Nouvelle poésie en pays de Liège (Anthologie)
centre culturel Braives-Burdinne
  • La dénudation d'un oubli, suivi de Chants incandscents, L'Arbre à Paroles, 1995.
  • Elégie pour cycladique, prix Arthur praillet 2000, L'Arbre à Parole, 1999.
  • Bribes en perte d'âme, L'Arbre à Paroles, 2003.
  • Le temps, le fleuve, la mémoire, Maison de la Poésie d'Amay, 2007.
  • Rossano Rosi
    Auteur de Nouvelle poésie en pays de Liège (Anthologie)
    Rossano Rosi est né à Liège en 1962. Il vit et travaille à Bruxelles depuis près de vingt ans, ville souvent détestée par ceux qui n’y habitent pas et qu’il aime avec une tranquillité tranchant avec les petites passions politiques de nos contemporains. Il y travaille dans le monde de l’école, en dirigeant un établissement secondaire (l’Institut Saint-Dominique à Schaerbeek). Il a publié cinq romans et deux recueils de poésie. Il est membre du comité éditorial de la collection “Espace Nord”. Rossano Rosi publie depuis le milieu des années quatre-vingt-dix : « Les Couleurs » (1994) et « Derrière les plinthes » (1998) sont deux romans sortis aux Éperonniers, à la belle époque de la collection « Maintenant ou jamais » qu’avait initiée feu Lysiane D’Haeyere. Puis, après un recueil de poésie, « Approximativement » (2001) qu’a publié Le Fram, il est hébergé par les Impressions Nouvelles : un autre recueil de poésie (« Pocket Plan »), régulièrement mis en avant lorsqu’il s’agit d’évoquer le « Bruxelles vu par » et que salua Jean-Pierre Verheggen, paraît en 2008, dans le même temps que sortent deux romans, « De gré de force » (2005) et « Le jeune Soir » (2008). « Stabat Pater » — paru en février 2012 — est le cinquième roman de Rossano Rosi.
    Rudi Lippert
    Auteur de Nouvelle poésie en pays de Liège (Anthologie)
  • Le manque la plénitude
  • Mouvements autour de la tache aveugle, 2001
  • Pascal Leclercq
    Auteur de Nouvelle poésie en pays de Liège (Anthologie)
    Né à Liège, Pascal Leclercq est, selon une rumeur persistante, licencié en philosophie. Plutôt poète, il privilégie depuis quelques années la collaboration avec des artistes plasticiens (Jac Vitali, "Un bâton" et Paul Mahoux, "Septièmes ciels", "On disait"), des architectes (Laurence Nélis et Yves Delincé, "Architexto 2", Pierre Hebbelinck, "Corps, corps, corps") ou encore la styliste Céline Pinckers ("Les Belles Absentes"). Il a traduit de l’italien le poète Andrea Inglese ("Colonne d’aveugles", Le Clou dans le fer) et le romancier Alessandro De Roma ("Vie et mort de Ludovico Lauter", "La fin des jours", Gallimard, Du monde entier). Quelques séjours au Québec lui ont valu de rencontrer l’éditeur des Coups de tête, Michel Vézina, et de publier ses premiers polars (la série "Marzi et Outchj"). Il a collaboré au magazine Flux-News, au journal C4 et a publié quelques textes dans diverses revues littéraires. Il a coordonné quatre années durant la Nuit de la Poésie de la Foire du Livre de Bruxelles et anime actuellement avec Jean-Paul Bonjean les soirées littéraires de l’asbl D’Une certaine gaieté à Liège. L'écriture, chez lui, refuse de se laisser enfermer dans les cassetins fermés de la littérature, c'est pourquoi elle se fait tour à tour à l'atelier, à la table de la cuisine et sur les scènes où on veut bien l'inviter, les mains maculées d'encre, le corps en première ligne.

    AVIS D'UTILISATEURS

    FIRST:xfirstword - "Nouvelle poésie en pays de Liège (Anthologie)"
    stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

    Ceci pourrait également vous intéresser...