Norma, roman


RÉSUMÉ

Norma Jean Baker était une femme.

Marilyn Monroe était un mythe.

Et si Norma n’était pas morte le 4 août 1962 ?

Et si, ce jour-là, elle avait tué le mythe ?



PRIX
  Prix Charles Plisnier, 2007

À PROPOS DE L'AUTEUR
Daniel Charneux
Auteur de Norma, roman
Daniel Charneux est né en 1955. C'est un romaniste ULg de la promotion 1976. Il a publié un recueil de nouvelles : Vingt-quatre préludes (2004) et huit romans que caractérisent habileté narrative et netteté du « phrasé » : Une semaine de vacance (2001), Recyclages (2002), Norma, roman (2006), Nuage et eau (2008), Maman Jeanne (2009), Comme un roman-fleuve (2012), Trop lourd pour moi (2014) et Si près de l’aurore (2018). Son œuvre poétique publiée se limite aux haïkus de Pruine du temps (2008) et de Si longues secondes (2010). Ces ouvrages ont séduit tant la critique que le public. C'est ainsi que Norma, roman a reçu le prix Charles Plisnier en 2007 et que Nuage et eau, finaliste du Rossel 2008, a obtenu en 2010 le prix France-Communauté française de Belgique décerné à Paris par l'Association des Écrivains de Langue Française. Si près de l’aurore, un roman historique inspiré par la vie tragique de Lady Jane Grey, a obtenu en 2019 le prix Gauchez-Philippot et le prix quinquennal du roman historique Alex Pasquier.  La palette de Daniel Charneux est large. Norma, roman met en scène une Marilyn Monroe qui ne serait pas morte en 1962, mais écouterait en boucle la Norma de Bellini dans le désert. Nuage et eau évoque subtilement les liens qui unirent deux personnages historiques du bouddhisme japonais : le moine Ryôkan et la moniale Teishin. Maman Jeanne narre avec tendresse les (dés)illusions d'une humble femme de chez nous.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Norma, roman est paru en 2006 aux éditions Luce Wilquin. Lauréat du prix Charles Plisnier en 2007, le livre poursuit son chemin avec une réédition aux éditions du Sablon en 2021 – l’occasion pour les lecteurs et les lectrices de (re)plonger dans une réalité alternative où le temps du mythe n’est plus. Un espace où Norma Jean a abandonné Marilyn aux extrapolations de la foule carnassière et vieillit, avec le souvenir de l’autre, au milieu du désert de Mojave.Laisser sa trace, son empreinte. Imprimer sa main sur le mur, comme l’homme préhistorique. Rester dans le souvenir des autres. Que reste-t-il de ces années de folie ? Des milliers de photos, une trentaine de films, une vingtaine de chansons. De la pellicule,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Norma, roman"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Au Paradis, rien ne va plus !

Un chevreuil traverse la route et tout bascule.Iris, ni sainte, ni…

Les dix-sept valises

Alicia Zitouni est ce genre de femme qui a tout pour aller mal. D’origine marocaine, elle…

L’ascenseur des dieux

Sur fond d'enquête policière, suite au vol d'une statuette égyptienne dans le musée de Mariemont, une histoire d'amour qui tente de sortir des mailles d'une querelle familiale…