Ni pardon, ni talion : la question de l'impunité dans les crimes contre l'humanité


RÉSUMÉ

Une analyse critique de la justice en matière de crime contre l’humanité. Selon l’auteur, à la fois nécessaires et insuffisantes, les institutions judiciaires ne peuvent être que le point de départ d’une lutte plus vaste contre la barbarie universelle, fondée sur un consensus sur le droit de l’être humain, une éducation nouvelle et l’émergence d’un nouveau style de vie.

 

  lire la suite sur  

DOCUMENT(S) ASSOCIÉ(S)

À PROPOS DE L'AUTEUR
Raoul Vaneigem
Auteur de Ni pardon, ni talion : la question de l'impunité dans les crimes contre l'humanité

Né en 1934 à Lessines (Hainaut), Raoul Vaneigem a participé aux activités de l’Internationale situationniste. Son Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations, paru en 1967, n’a pas été étranger à la naissance et à la radicalité du Mouvement des occupa- tions de mai 1968. Son œuvre s’attache à la critique de la civilisation marchande, qu’il confronte à l’émergence d’une civilisation humaine, fondée sur l’autogestion de la vie quotidienne.


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Ni pardon, ni talion : la question de l'impunité dans les crimes contre l'humanité"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9174 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Verhaeren, biographie d'une œuvre

À propos du livre (4e de couverture) Le présent travail…

Jean Mergeai

Répertoire des thèmes de l'écrivain gaumais : la maison, le chemin, l'enfance, le temps passé, la civilisation orale disparue,…

Journal imaginaire

Célébration de la vie par un ancien membre de l'Internationale situationniste, cette vie n'étant…