L’homme qui dépeuplait les collines


RÉSUMÉ
En mars 2017, des documents confidentiels, en majorité des données bancaires, sont diffusés, mettant ainsi en cause les anciennes nations coloniales européennes de corruption en Afrique. Des journalistes internationaux partent en Afrique trouver l’origine de cette fuite. Parallèlement, au Congo, des diamants sont découverts dans une mine de Kadumwa.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Alain Lallemand
Auteur de L’homme qui dépeuplait les collines
Né en 1962 à Liège, Alain Lallemand nourrit ses romans de plus de trente années de grands reportages, correspondances de guerre et investigations internationales pour Le Soir de Bruxelles et autres médias de Belgique et d‘Europe. Primés à plusieurs reprises aux Etats-Unis, ces centaines de reportages ont fait naître une écriture sensorielle, capable de restituer cinq continents peuplés de trafics d’enfants, courtiers en diamants, mineurs d’or ou marchands d’armes, gourous et flibustiers divers. Qu’ils traitent de la résistance en Afghanistan (Ma plus belle déclaration de guerre, Luce Wilquin, 2014) ou de la vie sous le joug de la guérilla colombienne (publié chez Luce Wilquin en 2016, Et dans la jungle, Dieu dansait sort aujourd’hui au Livre de Poche en édition revue et augmentée), ses romans ont d’abord été publiés en Belgique. L’homme qui dépeuplait les collines (JC Lattès, mars 2020) est son premier roman publié en France.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

L’aventure est grande, dense, jules-vernienne : c’est un roman d’exploration où l’on course le diamant, le coltan, l’uranium, l’enfance, la filiation, l’amour. Il y a dans L’homme qui dépeuplait les collines un luxe d’humanité dont on se doute que la réalité est beaucoup plus dure sur place, au Congo, Sud-Kivu, en pleine jungle rongée par l’avidité des uns et la survie des autres.Bientôt, la vallée offrit au regard une multitude de petites alvéoles de boue, autant de bassins de décantation, guère plus grands qu’une baignoire, dans lesquels s’affairaient des taches rouge, bleu, jaune ou blanc, les couleurs des tee-shirts et chemises des enfants occupés à trier le minerai d’or dans leurs batées.La narration…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:roman - "L’homme qui dépeuplait les collines"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le roman fauve (volume 2) : Les oriflammes du Nord

Ancien apprenti du peintre Pierre Palurme et ami de Georges de La Tour, n'ayant pas été reconnu par ses pairs, Thomas Lescaut a décidé d'abandonner la peinture pour devenir maître faïencier. Depuis qu'il a fui la Lorraine pour échapper aux massacres de la guerre de Trente Ans, il a fait prospérer sa petite manufacture de faïences installée à Tournai. Lorsque Thomas reçoit une commande importante pour un riche seigneur anglais, il croit assurer son avenir, celui de sa femme Manou et de leurs enfants, Pierre et Éloïse... mais c'est sans compter les multiples rebondissements que lui réserve cette saga riche en péripéties. Le maître faïencier pourra-t-il livrer à temps et à bon port le fruit de plusieurs mois de travail, alors que la mer du Nord est le lieu de combats sanglants pour la suprématie des mers entre le royaume d'Angleterre et la Hollande ? Son fils Pierre pourra-t-il prendre la voie abandonnée plus tôt par Thomas et assouvir son rêve de peindre à sa fantaisie de grands tableaux ? Quels tours réserve la froide et cruelle Éloïse aux paisibles habitants de La Mougerie ? Aux côtés de nouvelles figures picaresques brossées avec brio, le lecteur des Rouges portes de Lorraine retrouve plusieurs personnages s'exprimant dans le même langage truculent du premier tome : Selim, le fidèle serviteur turc de Georges de La Tour, Branlemoine le brigand repenti...…

L’ascenseur des dieux

Sur fond d'enquête policière, suite au vol d'une statuette égyptienne dans le musée de Mariemont, une histoire d'amour qui tente de sortir des mailles d'une querelle familiale…

Les grains noirs de l'ivraie

Mais qui l'avait muté dans ce département, antichambre de la retraite où s'entremêlait…