L’homme que les chiens aimaient


RÉSUMÉ
Les aventures loufoques de Galère, personnage majeur de la préhistoire à la sexualité débridée qui découvre le sentiment amoureux, invente la pédagogie active, la décoration intérieure et la gestion de groupe.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Eva Kavian
Auteur de L’homme que les chiens aimaient

Née le 15 juin 1964 à Namur

Ergothérapie, Bruxelles

Si mes romans sont de pures fictions, ils sont cependant suscités par une émotion profonde et nourris d'éléments vécus. Les thèmes : amour, désir, relation dans la fratrie et parents-enfants, familles monoparentales, deuils violents, solidarité, l'action comme outil face au désarroi. Lauréate d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2009, 2012 et 2014 Lauréate d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide à la création, 2011

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Quand Galère apprend qu’il a perdu son travail, il est sonné. Normal. Le temps d’emballer ses affaires et le voilà parti. Cherchera-t-il à trouver un autre job ? Non, Galère préfère s’adonner aux joies du voyage et du chômage longue durée. C’est que, en cette fin de période mésolithique, les espaces à découvrir sont vastes. En l’absence de carte topographique ou de GPS, notre préhistorique protagoniste suit les cours d’eau et développe son sens de l’orientation.Dans ce désopilant roman d’Eva Kavian, présenté assez justement par l’éditeur comme un « « road-movie » hilarant à la sauce mésolithique », le lecteur, avide d’en savoir plus à propos de certaines découvertes archéologiques majeures, suit le parcours d’un…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "L’homme que les chiens aimaient"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Quand j'étais mort

Depuis L’œil de la mouche (1983), André-Joseph Dubois prend…

Un été dans la combe

Quelque part entre Argonne et Champagne, un vagabond s'installe…