Les mots sont une foudre lente


RÉSUMÉ

Les jours ne sont pas une langue étrangère et
imprononçable, il suffit d’entrer là. Mais il faut
tant de bienveillance.

Aucune présence qui ne brûle au seul contact de l’air.

Donner cette brûlante attention à ce qui nous porte ici.


 
Un pré sous le soleil, la tendresse des accolades possibles, fragile inventaire devant l’autre, implacable.

On continue pourtant.

Jusqu’au bout pantois : aux côtés de l’implacable, il y a la beauté, et même la douceur.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Serge Núñez Tolin
Auteur de Les mots sont une foudre lente
L’auteur est né à Bruxelles en 1961.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Serge Nuñez Tolin est né à Bruxelles en 1961 de parents immigrés d’Espagne au début des années cinquante. Il a publié aux éditions le Cormier : Silo (2001) ; Silo II (2002) ; Silo III  (2003) ; Silo IV (2004) et L’interminable évidence de se taire (2006). Il a ensuite publié chez Rougerie : L’ardent silence (2010) ; Nœud noué par personne (2012) ;  Fou, dans ma hâte (2015) ; La vie où vivre (2017) ; Près de la goutte d’eau sous une pluie drue (2020) et ce récent Les mots sont une foudre lente (2023). Auteur discret au ton personnel, il a construit une œuvre rigoureuse où le poème interroge par fulgurance : « Le mots ne séparent…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:mots vie poète poème foudre lente - "Les mots sont une foudre lente"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Pour ainsi dire. Pour ainsi vivre

Il s'abstient de se ruer vers des poèmespas encore nés et…

Fougerolles

Un recueil de poèmes sur Fougerolles et sa région, la Franche-Comté, qui raconte l'industrialisation…