Les monologues gaumais du père Cadrol



À PROPOS DE L'AUTEUR
Albert COLARD
Auteur de Les monologues gaumais du père Cadrol
Premier né d'une famille de quatre enfants, Albert Colard a vu le jour à Meix-devant-Virton le 7 septembre 1899. Son enfance s'écoula heureuse. Il découvrit la passion de la lecture toute en gardant les vaches.Adolescent, son aide à l'entreprise familiale fut interrompue par la première guerre mondiale. La déportation le maintient durant dix-huit mois à Réhon (Longwy) à la limite de nos frontières. Incorporé comme milicien le 16 juin 1919, il entre en service actif au début juin 1921 dans le deuxième régiment du génie. Un an plus tard, il est admis en congé illimité.Devenu employé à la société alimentaire virtonnaise "Socolait", il rencontre dans un village voisin, Marie, une des soeurs d'un collègue de travail. Leur mariage a lieu le 6 septembre 1930 dans son village natal. A la fin des années trente, ils construisent leur maison à Villers-la-Loue. A peine installés dans leur foyer, ils doivent le quitter et évacuer en France comme beaucoup de compatriotes. Après la guerre, il retrouve son emploi à Virton. Admis à la retraite en 1965, il consacre la majeure partie de son temps à la lecture et à la composition de monologues gaumais. Ainsi que son épouse, il fait partie de l'animation rurale de leur village. Leur vieillesse s'écoule paisible, agrémentée de voyages jusque fin 1985. En novembre, le cruel destin le sépare de son épouse. Il ne peut l'accepter et se cloître dans sa peine. Le 15 octobre 1990, il part la rejoindre.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les monologues gaumais du père Cadrol"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9139 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Li Rantoele - n° 90 - 3-2019, Été - Esté 2019

Sommaire • Strimaedje di « Moudes a rvinde » par  Lucien Mahin ,  Joseph Docquier • Ene bressene nén come les ôtes par Jean Cayron…