L’enfant des ravines


RÉSUMÉ

J’ai vécu jusqu’à mes dix-huit ans dans un petit village d’Ardenne où mon imagination se trouve, encore aujourd’hui. Que je le veuille ou non, tout ce que j’écris vient de là, des quelques mètres carrés du hangar à poules de mon grand-père, de l’odeur des fraises qu’il cultivait derrière l’église, face aux collines de Hoyemont, au-dessus de l’Ourthe et de l’Amblève, des silos à foin de la ferme de Jacques Martin, des bêtes sachant d’instinct trouver le bonheur, des machines agricoles défoncées par l’usage, dans le purin.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Antoine Wauters
Auteur de L’enfant des ravines
Je suis né en 1981. Près des Ardennes belges, presque dans les Ardennes et pas tout à fait dans le Condroz, ni dans les Fagnes. Un petit village dont il n’est rien à dire sinon que les seules vaches y sont plus nombreuses que nous, hommes de bouche. Depuis, j’ai beaucoup couru. J’ai cherché des endroits plutôt calmes, des choses douces au toucher, des sons, des peaux de bête à poil long, j’ai fait de la batterie. A Bruxelles, j’ai étudié la philosophie, Nietzsche, et encore… Licence en poche, une année d’enseignement plus tard, je m’installe à Liège avec ma compagne. Rencontre déterminante de Jacques Izoard et de Ben Arès. En 2008, après dix années d’écriture au secret, sortent mes trois premiers livres. Difficile d’expliquer mon rapport au langage autrement qu’en évoquant des « animaux de paroles », qui viendraient à ma bouche pour raconter le corps, le temps, l’origine de la langue et toute la terre dont nous sommes faits. Avec Ben Arès et David Besschops, je suis aujourd’hui coéditeur de la revue langue vive, ouverte à la poésie et à la prose. Sans distinction ! 2 ŒUVRES QUE JE SOUHAITE FAIRE CONNAÎTRE Nicolas Bouvier, L’usage du monde Conrad Detrez, Ludo


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Dans l’œuvre d’Antoine Wauters, l’enfance s’avance comme un pays que l’on retrouve par l’écriture. Terreau magique, univers qu’on porte en soi, entre l’écho de sa perte et la musique de sa persistance, l’enfance en vient à se confondre avec la fiction. L’une et l’autre construisent un monde imaginaire, peuplé de doubles, de prolongements, d’avatars de soi. L’une et l’autre se tiennent à l’écart de la société, de ses lois, de sa logique, de ses contraintes. Éblouissant caillou textuel forgé par un frère du Petit Poucet, L’enfant des ravines (deuxième bookleg d’Antoine Wauters, après Debout sur la langue) déplie une jeunesse dans un village des Ardennes, un monde de jeux, d’odeurs, de sensations qui constitue le lieu mental,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:enfance écriture enfant - "L’enfant des ravines"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le plus court chemin

Certaines personnes éprouvent parfois le sentiment qu’il leur est impossible de…

Ces enfants-là

Elle se souvient, tout lui revient en détail, sa rage monte et, avec elle, le besoin d’écrire.…

Bourg d’enfance

Guy Delhasse , à bien des égards, est un baroudeur des lettres belges francophones. On l’a, il s’est,…