Le musée des contradictions


RÉSUMÉ

Des voix s’élèvent, s’approchent du centre de la scène qu’est ce livre et s’expriment. Ce qui les lie, c’est qu’elles portent toutes des contradictions. On pourrait s’en inquiéter, dans un monde où il faut constamment choisir son camp. Mais ici, l’homme n’est ni bon ni mauvais. Il hésite, souffre, espère et doute, comme nous tous. N’est-ce pas là l’expérience qui est la nôtre aujourd’hui ? Chercher tant bien que mal à accorder nos paroles et nos actes ? Tenter de trouver du sens là où il n’y en a plus ? Voir que les choses sont sans espoir, et pourtant être résolu à vouloir les changer ?
Une adresse aux lecteurs qui intensifie la poésie, une façon de se réapproprier le discours sous forme de nouvelles. Antoine Wauters va toujours plus avant dans l’exploration des frontières du roman, et nous le suivons.

ECOUTER UN EXTRAIT :


AFFICHEZ LES FICHES LIÉES
Le musée des contradictions
Le musée des contradictions

Éditeur : Gallimard
Date : 2023
Format : Livre


PRIX
  Prix Goncourt de la nouvelle, 2022

À PROPOS DE L'AUTEUR
Antoine Wauters
Auteur de Le musée des contradictions
Je suis né en 1981. Près des Ardennes belges, presque dans les Ardennes et pas tout à fait dans le Condroz, ni dans les Fagnes. Un petit village dont il n’est rien à dire sinon que les seules vaches y sont plus nombreuses que nous, hommes de bouche. Depuis, j’ai beaucoup couru. J’ai cherché des endroits plutôt calmes, des choses douces au toucher, des sons, des peaux de bête à poil long, j’ai fait de la batterie. A Bruxelles, j’ai étudié la philosophie, Nietzsche, et encore… Licence en poche, une année d’enseignement plus tard, je m’installe à Liège avec ma compagne. Rencontre déterminante de Jacques Izoard et de Ben Arès. En 2008, après dix années d’écriture au secret, sortent mes trois premiers livres. Difficile d’expliquer mon rapport au langage autrement qu’en évoquant des « animaux de paroles », qui viendraient à ma bouche pour raconter le corps, le temps, l’origine de la langue et toute la terre dont nous sommes faits. Avec Ben Arès et David Besschops, je suis aujourd’hui coéditeur de la revue langue vive, ouverte à la poésie et à la prose. Sans distinction ! 2 ŒUVRES QUE JE SOUHAITE FAIRE CONNAÎTRE Nicolas Bouvier, L’usage du monde Conrad Detrez, Ludo


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

On le sait depuis (presque) toujours, on l’a saisi dès ses débuts, déjà dans un livre comme Césarine de nuit, la voie écrite d’Antoine Wauters serait la voix humaine. Une voix qui transcende les personnages – elle les révèle, les manifeste, les découvre, les déborde. Les ex-ternalise. Ainsi que l’écrivain nous le confiait lors d’un entretien pour la revue Vacarme (2019) : « Il est très difficile pour moi de parler de personnages parce que je ne peux le faire sans penser d’abord à leur voix, à leur langue. Ils ne tiennent que de cette façon. Le personnage principal de l’histoire, c’est l’écriture, la langue ».S’il n’y avait que deux voix dans l’intense et chaleureux Mahmoud ou la…


Karoo

Le Musée des contradictions d'Antoine Wauters explore notre société. Sous des airs dystopiques, il reflète un monde cruellement vrai. Retenu parmi les finalistes du prix Goncourt de la nouvelle, ce livre cisaille autant qu’il éveille !


Le Musée des contradictions est un recueil de douze discours en colère. Dans chacun d’eux, Antoine Wauters prête sa plume à une voix collective impersonnelle qui apostrophe quelqu’un en vue de témoigner des dysfonctionnements de notre monde actuel. La société y est autopsiée sous tous ses angles, notamment grâce à une multiplication de voix et d’adresse : ça peut tout autant être des femmes qui parlent à leur mari qu’un discours adressé à Dieu par des personnes seulement caractérisées par…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:monde lecteur discours voix musée des contradictions musée livre - "Le musée des contradictions"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Dernière escale avant la lune

Il est des jours où l’on est porté à croire que…

Le musée des contradictions

On le sait depuis (presque) toujours, on l’a saisi dès ses débuts,…