Le chemin bleu


RÉSUMÉ

Angélica, une jeune infirmière en mal de vivre, quitte son amant et son pays pour fuir en Afrique, « là où la lune est bleue ». Elle rencontre N’dulu, un pygmée sur la route de l’initiation. N’dulu marche vers la ville, sur le sentier que son grand-père lui a indiqué : « N’dulu, regarde la lune. Elle est bleue. Je sais que de l’autre côté du fleuve elle paraît plus argentée. N’dulu ne pleure pas en la dévisageant. Jamais tu ne la toucheras. Mais chaque nuit, elle posera ses cheveux ruisselants…

  lire la suite sur  Bela

À PROPOS DE L'AUTRICE
Joëlle Van Hee
Autrice de Le chemin bleu
Née le 6 novembre 1961 à Tirlemont Licence en Philologie germanique, ULB, Bruxelles Ouvrir grand les yeux, les oreilles, écouter le froissement de l'herbe sous ses doigts, humer le parfum du chagrin et découvrir le goût des couleurs. Arrêter le sablier du temps qui file pour savourer ces bulles de bonheur concentré-sucré qui se cachent dans notre quotidien. Lauréate d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2006

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le chemin bleu"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Les sept visages de l'eau

" Je sens ses bras autour de ma taille. Il me serre si fort. Je n'ose ouvrir les yeux. La chaleur de sa langue sur la mienne, que c'est doux, que c'est bon. Je profite de ce baiser qui n'en finit pas, de ses mains qui crient tendresse, de ses jambes qui disent caresses, de ce corps qui surgit de l'arbre en chantant l'Amour !". Les sept visages de l'eau, un mariage d'amour et de haine où le passé imprègne le présent et détermine l'amour. FranMi nous emmène à travers une recherche d'identité, d'un rôle social dans une communauté villageoise qui, à l'instar de Saint-Léger, son village d'adoption, présente plein de contradictions. Comment vivre, comment demeurer dans un environnement où les traditions et habitudes anciennes se frottent à la consommation et la vitesse…

Ce que le fleuve doit à la plaine

Alain LALLEMAND , Ce que le fleuve doit à la plaine…