L’Architecte fantôme : À la recherche d'Octave van Rysselberghe


RÉSUMÉ

À la fois enquête, biographie et inventaire architectural, L’Architecte Fantôme retrace la vie et l’œuvre d’Octave Van Rysselberghe, un des créateurs les plus insaisissables et les plus secrets de la période Art Nouveau. Peu soucieux d’une réputation post-mortem, pionnier d’un renouveau de l’architecture, il n’a laissé aucune archive, aucun écrit, sous le prétexte que seuls les bâtiments comptaient. Françoise Levie a réalisé une extraordinaire enquête, traquant chaque indice, chaque détail, allant de découverte en déconvenue, pour finir par dépister des plans sous la neige dans un container.

Par ses constructions, Octave est lié à la jeune industrie de la betterave sucrière (Villa Romaine à Gembloux), à la modernisation des Observatoires (Observatoire royal d’Uccle), à l’éducation libertaire (Hôtel de Brouckère), au pointillisme dans l’histoire de l’art (Atelier de Paul Signac), aux premières chaînes d’hôtels de luxe (Compagnie internationale des Wagons-Lits) ou à la grande époque des charbonnages en Wallonie et à la sidérurgie au Grand-Duché de Luxembourg.

Chacun de ces projets renferme une histoire fascinante où se côtoient l’astronome François Folie, le franc-maçon Eugène Goblet d’Alviella, le tribun socialiste Émile Vandervelde, l’utopiste Paul Otlet, le designer Henry Van de Velde, l’architecte Victor Horta, la féministe Florence de Brouckère, l’écrivain André Gide, le poète Emile Verhaeren, le géographe Elisée Reclus, l’industriel Georges Nagelmackers, les peintres Paul Signac et Henri-Edmond Cross, le mécène Raoul Warocqué, et surtout son frère, le peintre Théo Van Rysselberghe.

Car Théo, le peintre, et Octave, l’architecte, sont indissociables. Deux frères complices. Aux portraits de l’un répondent les plans de l’autre. Qui entraîne qui ? Est-ce Théo qui, tout en exécutant le tableau des Trois enfants en bleu , recommande un architecte à leur père, ou est-ce l’architecte qui, tout en soumettant ses plans, parle de son portraitiste de frère ?





NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Réalisatrice de documentaires, biographe, Françoise Levie construit une œuvre à la croisée de l’enquête et de l’imaginaire, de la veine biographique et du récit qui donne voix à des figures captives de l’ombre. Non pas des inconnus, des météores que la capricieuse déesse Postérité a condamnés à l’oubli, mais des créateurs qui, ayant parfois œuvré à l’effacement de leur nom, végètent dans une région de clair-obscur. Après ses livres sur Étienne-Gaspard Robertson (Étienne-Gaspard Robertson, la vie d’un fantasmagore), sur l’utopiste Paul Otlet (L’homme qui voulait classer le mondePaul Otlet et le Mundaneum), ses films sur la peintre Anna Boch (Anna et Vincent), sur le nationaliste congolais Panda…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:peintre architecte vie bâtiment plans oeuvre - "L’Architecte fantôme : À la recherche d'Octave van Rysselberghe"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9174 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...