L’aéroport


RÉSUMÉ

Un soir dans un aéroport de province, sans doute aux USA. Les conditions météo difficiles ont cloué les derniers avions au sol. La plupart des passagers ont quitté les lieux. Dans un petit espace à l’écart du hall principal, une femme tente de s’installer le plus confortablement possible pour passer la nuit. Un homme en costume froissé rejoint le même espace. Lui a envie de parler. Elle veut juste être tranquille. Cette promiscuité lui pèse, d’autant que l’homme se montre plutôt…envahissant. Peu à peu cependant, la joute verbale du début va faire place à une relation ambiguë, chacun révélant plus ou moins volontairement ses bleus au cœur et son manque d’amour. Et le marivaudage apparent prendra peu à peu l’allure d’un jeu de la vérité pas toujours à l’avantage des deux personnalités en présence. Une pièce aux allures de comédie mais qui emprunte rapidement des chemins de traverse.



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

L’intrigue se déroule dans un aéroport de province, sans doute quelque part au milieu des États-Unis. Une grosse tempête cloue les avions au sol et oblige les passagers à modifier leurs plans. Ils doivent quitter les lieux ou passer la nuit dans l’aéroport. C’est le cas de l’une des deux protagonistes – Elle – qui n’a d’autre choix que de se résoudre à attendre là, en s’installant comme elle peut sur une banquette, au milieu de ses sacs. Pendant qu’elle dort, un homme en costume froissé – Lui – arrive, avec sa seule valise, et s’installe sur le siège le plus éloigné d’elle. Elle se réveille et voit l’homme qui la fixe. Il engage la conversation et se joue rapidement d’elle. Elle est agacée par ce type qui cherche un peu de compagnie dans cet aéroport…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:homme aéroport - "L’aéroport"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Immortel et périssable

William CLIFF , Immortel et périssable , choix anthologique et postface de Gérard Purnelle,…

Piéton du monde

L’innocence souvent insolente de l’adolescence et cette envie de fuite que l’on jette à la face du monde quand…

L’en vert de nos corps

Pour évoquer le monde végétal que le savoir dominant…