La ligne de partage


RÉSUMÉ

Je ne voulais pas aller à l’école, quitter Furnes pour l’internat et apprendre le français.

Mon père, ma grand-mère, mon grand-père n’arrêtaient pourtant pas de m’encourager.
Mais je ne voulais pas. L’école était synonyme de séparation, d’arrachement, d’éloignement, d’enfermement.

J’étais beaucoup trop attaché à mon petit monde, au ruisseau à têtards au fond du jardin, à la prairie en face avec ses vaches rousses. J’aimais trop le grenier et sa lucarne qui donnait sur la base aérienne de Coxyde, au loin.

Je voulais rester avec ma grand-mère. Elle m’apprendrait ce qu’elle savait.

Un enfant. Un mort. Une série de désastres. L’enfant porte les noms du mort. Il s’en rend compte comme il entre à l’internat, comme il change de langue. Une ligne blanche régulièrement repeinte traverse la cour de l’école. D’un côté les filles, de l’autre les garçons. Son père, camionneur, vient le chercher les jours de sortie. La maison est son camion.

Eddy Devolder signe ici, après La Russe et Anna Streuvels, le troisième volet d’une quête identitaire à travers l’écriture romanesque.
Petrus De Man illustre le texte, au sens premier du mot  » illustrer « : orner. Et c’est comme cela que ces images, épousant le texte d’un trait sans appel, donnent toute son ampleur à la narration.

La ligne de partage En toutes lettres

À PROPOS DE L'AUTEUR
Eddy Devolder
Auteur de La ligne de partage
Eddy Devolder est né à Bruxelles en 1952. Son activité se partage entre l'écriture, le journalisme et l'enseignement de la littérature à l'Académie des Beaux-Arts de Tournai, ainsi qu'à La Cambre. Depuis 14 ans, il participe à l'Académie internationale d'été comme conseiller artistique de la section 'arts plastiques'.Il réalise également des peintures-dessins, travaux autour de l'écriture. Il signe différents récits : L'homme qui regardait le ciel (Jacques Antoine), Ce rien de souffle qui n'appartient qu'aux dieux seuls (Labor), La petite maison au bord de l'eau (Daily-Bul), Les incroyables péripéties d'Estebanico el Mauro (Dumerchez), La Russe (Esperluète), ainsi qu'une pièce de théâtre, Le temps opéra (Dumerchez).Il collabore également aux collections "Conversation avec" des Editions Tandem et "Courts termes" des Editions Vertige Graphic ; il a créé une collection de petites histoires de la grande histoire "Hh istoires", aux Editions Esperluète.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La ligne de partage"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Mon coffre d'acajou

«Depuis la révolution verte, les jouisseurs et les hédonistes sont emmenés, sous…

Nos mères

Dans un pays du Proche-Orient, un enfant et sa mère occupent une maison jaune juchée sur une colline. La…