La déclaration


RÉSUMÉ

Comment se débarrasser d’une inspectrice des impôts qui vous harcèle ? C’est ce que se demande un honorable enseignant, timide et rétif à la modernité, qui a mis naïvement le pied dans un dédale administratif.

Planifier un meurtre n’est jamais évident pour un paisible quidam. Heureusement, une femme de ménage et son amant cubain féru de santeria, un vendeur de supermarché, un sans-abri rom en rupture de ban, deux malfrats sans envergure, un restaurateur italien et quelques autres vont lui prêter main forte, quoique pas toujours adroite.

Mais nul n’est jamais ce qu’on l’imagine être et la vie prend un malin plaisir à vous fourvoyer sur des pistes improbables…

Avec autant de bonheur, Robert Massart creuse dans ce second roman la veine qui a fait le succès d’Une histoire belge.

 



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Sylvain Brunard est un cinquantenaire sans histoires. Il mène une vie paisible de célibataire endurci ponctuée de soirées au resto du coin et de rencontres dans son quartier bruxellois malmené par quelques faits divers. Enseignant le français dans un lycée, il se plaît à défendre la langue française et il a accepté, face à un collègue insistant, de reprendre la présidence d’une association sans but lucratif qui s’est fixé le noble objectif de porter assistance à des professeurs de français en détresse. Pour se décharger des tâches ménagères, il s’est adjoint les services de Line, avec qui il converse volontiers de choses et d’autres.Lorsqu’il reçoit une lettre du ministère des finances destinée à son ASBL l’enjoignant de rentrer…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La déclaration"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La pluie à Rethel

Un homme, assis à une table, écrit des mots sur une feuille. Il se…

Le chantoir du diable

Créatrice  et directrice de la maison d’édition Murmure des soirs – dont on célébra il y a peu…

Perversus

Je suis entré deux fois dans Perversus , ce qui signifie que j’en suis sorti. La première fut aisée…