La chambre close


RÉSUMÉ
Dans la nuit du 13 au 14 juillet 1865, un cri inhumain retentit dans les corridors obscurs du manoir d’Alladières, à la lisière de la forêt de Soignes – soit aux abords mêmes de la bonne ville de Bruxelles. On apprendra qu’un drame a eu lieu dans un appartement fermé à clé de l’intérieur. On flairera divers indices, on se laissera égarer sur maintes fausses pistes, on parcourra avec autant d’inquiétude que de plaisir un labyrinthe en forme de conque – c’est aussi celle du livre, qui ne cesse de se resserrer autour d’un centre toujours en fuite. On croisera la route d’un Baudelaire en bout de course, exilé à Bruxelles et suspecté d’avoir mis en pratique le bel art qu’est le crime selon son cher aîné De Quincey. On enquêtera sur le destin de deux frères à la recherche de leur insaisissable origine, liant au passage connaissance avec le légendaire et pourtant très réel comte de Saint-Germain, sorte de juif errant qui parcourt de très libre façon le dédale du temps. Et l’on sort de tout cela un rien étourdi ; comme un visiteur charmé par l’espèce de Taj Mahal qu’aurait construit un joueur d’échec au brio d’illusionniste. Borges aurait apprécié la promenade.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Philippe Remy-Wilkin
Auteur de La chambre close
J’ai été conçu en Afrique, suis né à Bruxelles mais ai passé toute ma jeunesse dans le Tournaisis. Je tente d’y lire une prédisposition pour ce qui m’a toujours animé, soit un grand écart entre passion du grand large et souci des racines, de l’intime. Ce qui me mènera à animer des feuilletons sur l’histoire du cinéma ou sur l’édition belge ; à écrire sur Colomb et Gilgamesh, mais sur Bruxelles et Tournai aussi. J’ai rejoint ma ville natale pour des études à l’ULB (philologie), m’y suis marié (1986, un fils né en 1991) et fixé, remisant licence/agrégation pour organiser ma vie autour de la création, y juxtaposant deux autres vies, un boulot administratif en soirée, une activité intense de médiateur culturel (articles ou dossiers dans Le Carnet et les Instants, Les Belles Phrases, Karoo/Indications, etc. ; chroniques mensuelles sur Radio Air-Libre). Ma passion de l’écriture, je la décline sous toutes ses formes, avec, en filigrane, deux invariants : l’Histoire et le goût du récit palpitant. Des scénarios, des nouvelles, des études historiques, des recueils de récits authentiques, des contes illustrés, des romans, des articles. Publiés à Paris, Bruxelles, Genève, Milan, etc. Le tout sans préjugé, passant d’une grande maison (Phébus, Bayard, etc.) à une petite structure indépendante, et inversement, au gré des adéquations. Signe distinctif : je tente d’élaborer un cycle romanesque conjuguant une littérarité européenne avec la capacité narrative anglo-saxonne… tout en donnant des couleurs à une identité belge ouverte.  

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La chambre close"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le concerto pour la main gauche

Bien des années après la Seconde Guerre mondiale, Gabriel et Tony se…

Le bestiaire de Rotterdam

"Paul Corneille avait quarante ans, on lui en donnait cinquante, et cependant…