" Bruxelles est la ville où l’on aime revenir. On partirait d’ici rien que pour cela. Fausses infidélités. Le jardin d’Éden, à la jonction du Tigre et de l’Euphrate ; la baie de Valparaiso ; le Tibidabo à Barcelone ; le lac de Wannsee ; le coude de l’Hudson River, à New York : tout cela, je ne l’ai si passionnément aimé que parce que j’allais, tôt ou tard, rentrer ici pour me perdre à l’orée de la forêt de Soignes. Donc : pas de souci de nostalgie. On la reverra, la vielle et tendre baderne. Comme s’en séparerait-on ? Rien de plus exotique qu’elle. Par comparaison, Bornéo fait provincial. "                                                                                                        …
  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:xfirstword - "Editorial"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le Voyage en Oïlie

Le Voyage en Oïlie XX . Une initiative très originale , à la base de laquelle on trouve Annie…

Georges Simenon et Patrick Modiano

En première analyse , le rapprochement entre…

Le novice éclairé

« Que pouvons-nous encore penser du théâtre et de ses pouvoirs, dès lors que l’on accepte que l’essentiel…