Contes brabançons suivi de Le voyage de noce


RÉSUMÉ
Réunis en 1861, les Contes brabançons se caractérisent par un refus de l’archaïsme et du merveilleux, pour livrer une structure narrative proche du récit de moeurs et de la parabole.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Charles de Coster
Auteur de Contes brabançons suivi de Le voyage de noce
Fils d'un père flamand et d'une mère wallonne, De Coster est né à Munich. Ses Légendes flamandes (1858) préludaient à son chef-d'œuvre, La Légende d'Ulenspiegel (1867). Cette œuvre unique chante la résistance des Pays-Bas à l'oppression espagnole au XVIe siècle, en transfigurant le héros truculent des traditions flamande et germanique. À la fois épopée, fabliau, poème, roman allégorique, le texte sait marier les tons tragique et burlesque, grâce à une langue travaillée, empruntant ses principaux ressorts stylistiques à l'archaïsme. Œuvre inclassable, elle est devenue classique. Traduite maintes fois, elle a inspiré des continuateurs en plusieurs langues et suscité nombre d'adaptations musicales, théâtrales, radiophoniques, cinématographiques et paralittéraires, mais reste oubliée dans l'histoire de la littérature de langue française. (source : Anthologie Espace Nord)

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Contes brabançons suivi de Le voyage de noce"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le sourire de Suzie

Suzie a perdu le sourire, inquiète de ce qui se trame dans le monde des adultes. Inquiète d’inquiéter…