Cinq lèvres couchées noires



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Rarement les sortilèges du verbe se font sentir avec une telle fulgurance, une telle intensité à l’occasion d’un premier recueil. Premier ouvrage publié par Louis Adran né en 1984 à Beyrouth, le recueil poétique Cinq lèvres couchées noires délivre une sidérante puissance. Entre récit placé sous le signe du mystère et magie d’une langue réinventant ses lois, le recueil campe l’errance d’un groupe de soldats jetés sur les routes des villes, des campagnes, d’une guerre dont l’auteur tait la teneur.En exergue, un extrait du grand magicien des Lettres, Julien Gracq dont Louis Adran convoque Liberté grande, l’unique recueil poétique de l’auteur du Rivage des Syrtes, Au château d’Argol, La forme d’une ville.…

FIRST:langue - "Cinq lèvres couchées noires"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Approches de la lumière

« C’est mal connaître la poésie que de la taxer d’inutile. La poésie, par excellence, sert à localiser la Terre.  » ( GM II , p. 9)Trois recueils sortis…

Ping-pong

Décédé en 2014, Bernard Heidsieck, immense poète, n’est décidément pas près de sombrer dans l’oubli. Tant mieux tant mieux. C’est que, de son vivant, il…

Poèmes choisis

Préface de Philippe Jones À propos du livre Mélot du Dy, né à Bruxelles en 1891, mort à Rixensart en 1956, fut un poète et un prosateur estimé. Trente ans après son décès, Jean…