Ce qui manque à Amédée




NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Il y a vingt ans déjà, Michel Goldblat avait publié chez Plon D’amour et d’ordure que l’on avait pu qualifier d’ « ébouriffant ». Il revient avec Ce qui manque à Amédée, un roman à l’humour drolatique sous forme de parcours initiatique découpé en courtes séquences chronologiques progressant de la naissance à l’âge adulte dudit Amédée.Ce qu’il lui manque ? Un cœur. L’organe. Il est né sans – miracle de la médecine. L’organe et ce qui l’accompagne surtout : émotions et sentiments. Le prénom choisi par ses parents aurait dû le prémunir de ce manque, qui signifie « aimé des dieux ». Sauf que, par une cruelle ironie, ceux qui se sont penchés sur sa conception se sont bien moqués : Amédée…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:amour - "Ce qui manque à Amédée"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Amour, gloire et Belgique

Marc Pasteger nous conte neuf histoires qui ont connu pour théâtre la Belgique,…

La Cour des comptes au paradis

Val Duvernais nous fait partager dans son premier roman le parcours d'un…