Bruxelles, un lieu polyphonique


Bruxelles ville carrefour
Capitale d’un pays aux frontières internes, centre de l’Europe, terre d’immigration, lieu de brassage de langues et de cultures.
Accueillante au point de devenir un parangon du disparate, presque un « non-lieu », une identité introuvable.

 » Cruel duel, celui qui oppose
Paris névrose
et Bruxelles l’abrutie  » On aura reconnu les paroles de Dick Annegarn, cet auteur compositeur d’origine néerlandophone, né à La Haye.
C’était en 1974, et ça finissait par :  » Tu vas me revoir Mademoiselle Bruxelles
Mais je ne serai plus tel que tu m’as connu
Je serai abattu courbatu combattu
Mais je serai venu  »
Bruxelles centripète
Ville d’adoption. Familière, bon enfant, celle des « zinnekes », les chiens bâtards, les hommes qui se sentent le fruit de la rencontre de différentes cultures.  » C’était au temps où Bruxelles chantait
C’était au temps du cinéma muet
C’était au temps où Bruxelles rêvait
C’était au…

  lire la suite sur  REVUES.BE

À PROPOS DE L'AUTEUR
Myriam Watthee-Delmotte
Auteur de Bruxelles, un lieu polyphonique
Myriam Watthee-Delmotte, née en 1954, est une universitaire et critique littéraire belge. Elle est Directrice de recherches du Fonds national de la recherche scientifique belge et professeur de littérature française à l'Université catholique de Louvain, où elle a créé le Centre de Recherche sur l'Imaginaire. Elle est Membre titulaire de l'Académie royale de Belgique, dans la Classe des lettres, sciences morales et politiques (dont elle assume la direction en 2021 et 2022). Elle préside l'Association « Lettres en Voix » et a présidé de 2014 à 2017 l'Association Charles Plisnier. Elle est Docteur honoris causa de l'Université de Lorraine.


FIRST:ville - "Bruxelles, un lieu polyphonique"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Joris Terlinck, bourgmestre de Furnes

Dans la plupart des romans de Simenon, le personnage…

Le cru 2016 de l'Insas

Chaque année, au mois de juin, c'est une tradition, Bozar accueille les films…

I’m not your negro

Réalisé par le cinéaste haïtien Raoul Peck, ce film était présenté cette année…