Bruxelles, un lieu polyphonique


Bruxelles ville carrefour Capitale d’un pays aux frontières internes, centre de l’Europe, terre d’immigration, lieu de brassage de langues et de cultures. Accueillante au point de devenir un parangon du disparate, presque un « non-lieu », une identité introuvable. " Cruel duel, celui qui oppose Paris névrose et Bruxelles l’abrutie " On aura reconnu les paroles de Dick Annegarn, cet auteur compositeur d’origine néerlandophone, né à La Haye. C’était en 1974, et ça finissait par : " Tu vas me revoir Mademoiselle Bruxelles Mais je ne serai plus tel que tu m’as connu Je serai abattu courbatu combattu Mais je serai venu " Bruxelles centripète Ville d’adoption. Familière, bon enfant, celle des « zinnekes », les chiens bâtards, les hommes qui se sentent le fruit de la rencontre de différentes cultures. " C’était au temps où Bruxelles chantait C’était au temps du cinéma muet C’était au temps où Bruxelles rêvait C’était au…
  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:ville - "Bruxelles, un lieu polyphonique"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le spanglish / 1

Ilan Stavans, l’auteur de cet article, paru en espagnol dans le numéro 389 d’octobre 2013 de la revue…

Editorial

L’ennui est le principal agent d’érosion des paysages pauvres Maurice Pialat, L’amour existe, 1961 C'est un…

I’m not your negro

Réalisé par le cinéaste haïtien Raoul Peck, ce film était présenté cette année…