La confession anonyme (1983)


RÉSUMÉ

À Milan, Benvenuta, une pianiste suédoise, vit un amour fait de brèves rencontres passionnées avec Livio, homme d’État italien. Ce qui pourrait n’être qu’une passion banale se révèle petit à petit, à travers le masochisme de Benvenuta et le tendre sadisme de Livio, comme une aventure initiatique dont l’Épouvantée de la Villa des Mystères détient la clé. Après leur séparation, Benvenuta découvre dans sa souffrance même le sens profond de l’amour qu’elle a vécu.


AFFICHEZ LES FICHES LIÉES
La confession anonyme (1983)
La confession anonyme (1960)

Première édition
Éditeur : René Julliard
Date : 1960
Format : Livre





AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La confession anonyme (1983)"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Une adolescence en Gueldre

Ange Vincent relate dans ses carnets son adolescence…

Loup et les hommes

Paris, 1663. Au cours d'une soirée, Armand, marquis de Canilhac, reconnaît, au cou d'une jeune Iroquoise, un saphir qui appartenait à son frère adoptif, Loup, qu'il a trahi et condamné aux galères vingt…

Les sept visages de l'eau

" Je sens ses bras autour de ma taille. Il me serre si fort. Je n'ose ouvrir les yeux. La chaleur de sa langue sur la mienne, que c'est doux, que c'est bon. Je profite de ce baiser qui n'en finit pas, de ses mains qui crient tendresse, de ses jambes qui disent caresses, de ce corps qui surgit de l'arbre en chantant l'Amour !". Les sept visages de l'eau, un mariage d'amour et de haine où le passé imprègne le présent et détermine l'amour. FranMi nous emmène à travers une recherche d'identité, d'un rôle social dans une communauté villageoise qui, à l'instar de Saint-Léger, son village d'adoption, présente plein de contradictions. Comment vivre, comment demeurer dans un environnement où les traditions et habitudes anciennes se frottent à la consommation et la vitesse…