Bastien, ours de la nuit


RÉSUMÉ

Dans une ville en hiver, Sébastien se prépare à passer la nuit dehors. Il se fait un abri de carton. Une fois endormi, l’ours Bastien s’échappe de lui. Cet ours, c’est le rêve de Sébastien, sa chaleur partie faire un tour. En vadrouille, l’ours rencontre d’autres marginaux. Il rêve aux temps anciens où les forêts régnaient à la place des villes.

Un album subtil et juste, qui traite d’une façon inattendue des laissés pour compte. À la lisière du réalisme magique, loin de tout propos moralisateur, l’ouvrage fait la part belle à ses personnages, ainsi qu’à l’onirisme.


COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS

À PROPOS DE L'AUTEUR
Ludovic Flamant
Auteur de Bastien, ours de la nuit

Né le 31 mars 1978 à Namur

Théâtre, Lycée Martin V, Louvain-la-Neuve Audio-Visuel, IATA, Namur Ecole internationale du conte, Bruxelles

Ancien Lauréat du Prix international Jeunes Auteurs et plus récemment du Prix Geneviève Grand’Ry de poésie. Animateur en bibliothèque et conteur. Centres d’intérêt : des histoires d’individus et de sentiments humains, si possible drôles et surtout ne soufflant pas au lecteur ce qu’il doit penser. Méthode : « Faire les courses, le ménage, prendre les transports en commun, m’occuper de mes enfants, de ma amoureuse, tout ce qui m’empêche d’écrire. Parce que moins je peux plus je veux. » Lauréat d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2006, 2008, 2011 et 2013 Lauréat d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide à la création, 2021
Sara Gréselle
Illustrateur de Bastien, ours de la nuit
Née le 21 février 1988 à Levallois Perret, France Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts, section Design d’Espace, Paris Ecole Internationale de théâtre de mouvement, LASSAAD, Bruxelles Formée aux arts appliqués à l’ENSAAMA à Paris, je m’installe à Bruxelles en 2012 et sors de l’école de théâtre LASSAAD en 2014. Pour moi, théâtre du mouvement et dessin sont deux domaines qui se complètent. Ma technique principale est le crayon, parfois le collage ou le monotype. Je pars souvent d’une émotion, de ce qui me met en mouvement, pour créer une image. J’aime chercher l’attitude des personnages, capter leur expression et les faire jouer dans l’espace de la feuille comme s’il s’agissait d’une scène de théâtre. Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Découverte, 2019 Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2021


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Selon certaines croyances et traditions, tout humain est lié à un animal-totem (parfois même à plusieurs) dont il peut percevoir des signes dans la réalité visible, mais qu’il ne peut rencontrer que dans le monde invisible, celui des rêves, des voyages chamaniques et autres méditations de l’inconscient. L’artiste Sara Gréselle a peut-être trouvé le sien au détour d’un songe prémonitoire, flottant autour d’elle après son réveil et évoqué à son comparse Ludovic Flamant : elle illustrait un album intitulé Bastien, ours de la nuit. Ce titre, oniriquement puissant, n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd et son écho persistant a mené à une merveilleuse réalisation graphico-textuelle éponyme.L’ursidé,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:ours - "Bastien, ours de la nuit"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16280 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le livre de la jungle

L’histoire du « livre de la jungle » n’est plus à présenter. Ce ne sont pas les versions et adaptations qui manquent. Adopté par une famille de loups, Mowgli, un jeune petit d’homme, va apprendre les lois de la jungle. Entouré de Baloo, l’ours débonnaire et la panthère Bagheera, toujours alerte, il se défendra contre les attaques de Shere Khan, le tigre cruellement tenace et contre les Banda-log, singes sans foi ni loi. Loin d’une certaine mièvrerie plus consensuelle, Kid Toussaint propose dans son adaptation librement inspirée de l’ouvrage de Rudyard Kipling, une version plus sobre et intelligemment scénarisée pour les jeunes lecteurs. Ce conte philosophique, métaphore animalière du récit initiatique du destin universel, est soutenu grâce aux aquarelles de Gabriel Lefèbvre. Chaque double page est composée de son texte et de son tableau. Cette relation texte/image sert la progression de l’histoire en se complétant : trame narrative, suspense, aquarelles, décors et détails. Certains traits d’humour apportés dans quelques dessins adoucissent le côté parfois cruel ou anxiogène du récit. A chaque fois, le lecteur désire poursuivre et se retrouve à son tour un peu orphelin quand arrive la fin. Mais est-ce…

Au joli Bois des roses

Au joli bois des roses, il y a sept maisons. Monsieur Ours se demande si une abeille n'est pas trop petite pour devenir son amie. Crapaud rêvait d'être un explorateur et invente tous les jours de nouvelles histoires pour son ami Scarabée. Mademoiselle Renarde enseigne l'histoire, la géographie, les mathématiques et l'alphabet, tandis que Blaireau…

Un ours et moi et moi et moi

Nous qui découvrons les albums d’Ingrid Godon grâce à leurs versions françaises,…