Au dos des nuits


RÉSUMÉ

Les poèmes de Au dos des nuits sont une sorte de calendrier perpétuel qui se joue du temps. L’importance du doute y est soulignée pour intégrer et redécouvrir le mouvement de la vie dans ce qu’elle comporte de tendresse, de difficultés. Le tout avec une expression poétique qui vise toujours la simplicité gagnée au prix d’une réflexion et d’une vigueur sans cesse renouvelée.

 

ÉCOUTER UN EXTRAIT :

À PROPOS DE L'AUTEUR
Maxime Coton
Auteur de Au dos des nuits
Maxime Coton est né le 7 juin 1986, à La Louvière. Il a étudié à l'INSAS, en option son. C'est là qu'il concrétise les passerelles entre ses différentes passions (la musique et l'écriture), découvre l'art radiophonique, les musiques électroacoustiques et le cinéma. Aujourd'hui, outre des collaborations en tant que preneur de son et monteur son, il mène ses propres projets en tant que réalisateur («Entre Création Et Exil», «Les Vagues Et L'Enfant», «Nicolas Treatt, des voix,des visages», «A l'Improviste»,...), poète («La Biographie de Morgane Eldä», «Le Geste Ordinaire», «Le Mot Minimal», etc.) et musicien (TOPE!, Aorte) et s'investit dans des structures éditoriales (éd. Tétras Lyre) et de production audiovisuelle (Bruits asbl). Maxime Coton a reçu le Prix Georges Lockem 2011, décerné par l'Académie de Langue et Littérature françaises de Belgique. Il est également lauréat de la bourse de poésie Spes 2012.Poésie
  • La biographie de Morgane Eldä, Soumagne, Éditions Tétras Lyre, 2004.
  • Trou, Bruxelles, Éditions de l'Encrier, 2007.
  • Le geste ordinaire, Noville-sur-Mehaigne, Esperluète, 2011. Prix Poésyvelines 2011. (Remise du Prix le samedi 8 Octobre 2011).
  • L'imparfait des langues. L'Arbre à paroles, 2014. (Poésie ouverte sur le monde). Prix Geneviève Grand'Ry 2012.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Karoo

Au dos des nuits, recueil de poèmes de Maxime Coton et Prix Biennal Robert Goffin 2018 (Fondation Poche), reprend des textes écrits entre le 14 octobre 2010 et le 27 novembre 2019, en différents lieux. Une longue période, un travail sur le temps et les mots, affinés.


Le recueil se divise en douze mois, de décembre à novembre. Un temps qui s’écoule entre les vers et la prose poétique, un temps qui fane, vibre, se renouvelle. Avec simplicité, Maxime Coton cherche à dire ce mouvement. La simplicité se situe dans les mots qu’il utilise. Un vocabulaire de tous les jours, mais qui trouve son originalité dans des assemblages, des cooccurrences…


Le Carnet et les Instants

« Quand bien même mes phalanges auraient parcouru mille corps, aurais-je plus baroudé que dans le méandre de nos nuits solidaires, obstinées, qui créent le temps à la mesure de leur minuscule infini ? »Au dos des nuits de Maxime Coton se présente comme un recueil de poèmes et de notes éparses rythmés par les différents mois de l’année, de décembre à novembre. Le livre (dont la première mouture a obtenu le Prix Robert Goffin 2018) réunit des textes qui se déploient sur une large période d’écriture, entre le 14 octobre 2010 et le 27 novembre 2019 dans différents lieux du monde. Les textes ne sont pourtant pas datés : ce faisant, ils acquièrent dans le recueil une coloration intemporelle.Cette…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:nuit recueil poèmes - "Au dos des nuits"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La ville endormie

Thibaut Creppe n’est pas un inconnu au sein du petit monde de la littérature belge. Né en…

Tout peut commencer à trembler

Comme pour mieux se rendre disponible à l’écriture, Lucien…

Clair de lune de musiciens

Recueil de poèmes avec des illustrations de Robert Willems.