RÉSUMÉ
68-18 déroule cinquante ans d’histoire personnelle dans une poésie d’une grande simplicité. C’est la traversée d’un demi-siècle de vie, par petites touches poétiques, constituant une sorte d’anniversaire impressionniste. De fragment en fragment, un vécu sincère et décomplexé se dessine, derrière lequel transparaissent un esprit épris de liberté, voire d’anarchie, ainsi qu’un amour du théâtre et de la scène.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

68-18 de Christophe Kauffman,c’est 57 sonnets sur cinquante années,vers cette fatalité, heurtant de sa canne :Désormais j’ai vécu plus que je ne vivrai.Ce qui nous conduit à cette double détresse :la vie sera plus lente et passera plus vite.Depuis sa naissance, l’auteur conte ses bles-sures et trouve à l’alexandrin cent mérites.Pieds, rimes, hémistiches rythment l’écriture,assurant une structure et de la pudeurà l’intimité que, grâce aux mots, l’on affleure.De confessions familiales aux aventuresde toute une vie, ses histoires en nombre,tel un feu, vacillent entre lumen et ombre.•Certains vers se détachent comme des lucioles.On n’alunira plus. Il faut changer de cible.On n’alunira plus. Il…

FIRST:xfirstword - "68-18"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...